Même si le prince Albert de Monaco est préoccupé par ses problèmes de couple et la maladie de Charlène de Monaco, un autre souci lui aurait causé du tracas. Il s’agit d’un testament qui aurait lésé la première dame du Rocher.

Cette affaire est exhumée par le magazine « Public », dans son numéro daté du 5 septembre.

« Ces derniers mois, ce sont ses problèmes de couple qui ont fait parler. Pourtant, le souverain livre depuis des années une autre bataille, en secret, » glisse l’hebdomadaire qui revient sur cette l’histoire de cet ex-prof de yoga, Kellogg Smith qui a légué sa fortune au prince Albert de Monaco, une fortune estimée à 3,5 millions d’euros.

————-

Mais la veuve de celui-ci a fait parler la poudre et en pourtant l’affaire devant la justice. Cette guerre s’est amorcée en 2011.

Une audience serait prévue pour juin 2022. Mais d’après le magazine Public, qui reprend une information révélée par l’Obs, cette histoire aurait pu valoir au prince Albert de Monaco une scène de ménage et pour cause !

————-

Pour en finir de cette guerre, la veuve de Kellogg Smith aurait proposé de verser 525000€ à la Fondation Charlène de Monaco si le prince lui laissait
l’héritage.

« Une offre qui aurait été refusée ! En Afrique du Sud, où il a passé quelques
jours avec l’ex-nageuse, le sujet a peut-être fait débat… Mais entre le meilleur et l’empire, Albert pourrait avoir fait son choix ».