Danse avec les stars’ le célèbre émission de danse diffusée sur TF1 est confrontée à des audiences spectaculaires à chaque saison. En effet, en dépit des saisons qui s’enchaînent, les téléspectateurs sont toujours au rendez-vous. Le concept exceptionnel de ce programme, réuni chaque vendredi des millions de fans, pour le plus grand plaisir de l’animateur Camille Combal.

Amel Bent qui avait participé à une précédente saison a fait des confidences stupéfiante concernant cette expérience hors norme. En effet, l’heureuse maman de deux enfants garde de très bons souvenirs de l’émission, même si les tensions ont éclaté très rapidement avec son partenaire de danse. La coach de The Voice s’est confiée en toute transparence dans l’émission ‘Sans filtre’, diffusée sur W9.

« Lui, il peut t’en parler de mes vagues d’émotions », a-t-elle confié sur le danseur professionnel, Christophe Licata. Ce dernier a confié dans une interview croisée : « J’ai eu l’impression de la connaître depuis toujours et d’être avec quelqu’un de [s]a famille. Il y a eu une alchimie incroyable entre nous ».

« On se disputait, on criait… : ‘Tu me fais chier !’ On claquait les portes », a annoncé l’artiste émérite, Amel Bent. Christophe Licata, lui, a poursuivi, en annonçant que « cinq minutes après, [ils] rigolaient et écoutaient de la musique ». Malgré de violents clash, ils ont su préserver leur lien sur scène.

Récemment, celle qui affiche un sourire à tout épreuve a révélé une très mauvaise nouvelle à ses fans, avec qui elle est très proche. « »Très vite, je commence à ressentir aussi dans les jours qui suivent, d’autres sensations que je connais moins… Ca commence par des crampes au niveau du ventre. J’appelle évidemment tout de suite mon médecin qui me dit que c’est un peu normal. Dès la fin de l’enregistrement, j’irai le voir pour faire la fameuse première écographie », a-t-elle annoncé.

Avant d’ajouter : « Sauf que les douleurs s’intensifient. Je dis rien, je traverse les journées d’enregistrement en me disant : ‘J’espère qu’il n’y a rien de grave’. « En fin de compte c’est la désillusion, puisque quand j’arrive chez le médecin et qu’on fait l’échographie, il me dit effectivement que je suis en train de perdre le bébé que j’attendais. C’est un choc parce que, mine de rien, à partir du moment où on a fait un test de grossesse et qu’il s’avère être positif, on est enceinte. On le vit profondément dans son corps, dans son coeur. On le partage avec la personne avec qui on vit. On est déjà en train de s’imaginer un futur, ça va très très vite ! Quand on vous dit : ‘Vous êtes enceinte mais vous n’aurez pas d’enfant’, c’est dévastateur ! (…) C’est une situation très particulière, très douloureuse, tant physiquement que psychologiquement. ».