Le chef étoilé Bernard Loiseau s’est donné la mort en 2003. Plus de 18 ans après sa mort soudaine, sa veuve Dominique Loiseau a décidé de sortir un livre dans lequel elle relate les difficultés de la star de la gastronomie.

Dans l’ombre de son mari pendant 17 ans, Dominique Loiseau requiert une place au soleil. Ce n’est pas pour faire de l’ombre à Bernard Loiseau, mais au contraire, pour lui rendre justice. En effet, les raisons qui ont poussé le chef étoilé à s’ôter la vie n’ont jamais été clarifiées.

UNE VÉRITÉ CACHÉE

Bernard Loiseau était un chef affable dont le grand sourire transparaît encore aujourd’hui sur les clichés qui ornent le salon BL, le boudoir du relais Bernard Loiseau de Saulieu. Les clients peuvent encore visiter ce refuge transformé en mausolée pour celui qui fut l’un des plus grands chefs de la gastronomie française.

————-

Son suicide en 2003 avait laissé de nombreuses questions sans réponses. Sa femme Dominique s’était brusquement retrouvée seule avec ses trois enfants, qui étaient encore très jeunes.

Selon celle-ci, Bernard Loiseau avait quelques troubles psychologiques, il était maniaco-dépressif. Il pouvait traverser des moments d’euphorie totale pour se retrouver dans des moments de grandes anxiétés. Pensait-elle que son mari était capable d’un geste aussi extrême ? La question reste sans réponse.

Toujours est-il qu’il avait eu un élément déclencheur. Pendant longtemps, le guide Michelin a cherché à étouffer son rôle dans cette histoire, mais des documents ont fini par faire surface. Selon ces documents, le directeur du guide Michelin avait rendu visite à Bernard Loiseau quelque mois avant le drame.

————-

Dans le compte rendu, Derek Brown avait signalé que le guide avait quelques soucis avec Bernard Loiseau. Il lui reprochait notamment une irrégularité dans sa cuisine, un manque d’âme ainsi qu’un caractère récent. En plus disait-il, le courrier des lecteurs recélait un caractère mitigé en terme de qualité.

Deux jours après cette entrevue, Dominique Loiseau promettait dans une lettre adressé au guide Michelin, de redresser la barre. Obsessionnel et perfectionniste, Bernard Loiseau était constamment à la recherche des sommets de l’art culinaire. Ce qu’il désirait plus que tout au monde, c’était de pouvoir garder ses 3 étoiles.

UNE BELLE REVANCHE

C’est dans sa chambre à Salieu que Bernard Loiseau avait choisi de mettre fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. Bien qu’il ait déjà parlé de se mettre une balle dans la tête s’il perdait l’une de ses étoiles, sa femme Dominique s’était dit qu’il n’arriverait jamais jusque-là.

————-

Aussi peut-on imaginer sa désolation quand elle s’était retrouvée subitement veuve. Armée de courage, elle avait repris en main l’empire culinaire qu’elle avait bâti avec son mari. Ce défi, elle l’a réalisé contre toutes attentes. En effet, à la mort de Bernard Loiseau, ses concurrents ne lui donnaient que 6 mois à tenir.

Dominique Loiseau est certes perfectionniste tout comme l’était son défunt mari, mais contrairement à lui, elle ne court pas derrière les étoiles. Elle a vu cette course détruire son mari à petit feu.

Pour la veuve de Bernard Loiseau, les critiques du guide Michelin ne sont pas les seuls éléments à avoir déclencher la phase finale de ce suicide. Pour elle, il s’agit avant tout d’un ensemble de choses, des émotions trop fortes, beaucoup de souffrance.