À l’affiche du film « Les Fantasmes » au côté de Monica Bellucci, Carole Bouquet s’est laissé aller à quelques confidences qui pourrait agacer Philippe Sereys de Rothschild.

«Moi qui suis strictement hétérosexuelle, je suis triste de ne pas avoir aussi aimé les femmes », a avoué la comédienne dans les colonnes de Paris Match. Mes enfants vont hurler, mais désolée, c’est vrai, je trouve, ça dommage. Mis à part ce regret, je considère les femmes comme des sœurs que je reconnais. Je n’ai d’ailleurs jamais été envieuse ni jalouse d’une autre femme. Y compris dans le domaine de l’amour.

————-

Cette confidence pourrait irriter celle qui partage sa vie, l’homme d’affaires, Philippe Sereys de Rothschild sur lequel elle se confiait il y a peu.

« Moi aujourd’hui, j’ai l’impression que tout lâche. Beaucoup d’actrices disent que 50 ans est le plus bel âge de la vie, quel mensonge ! À 20 ans, j’étais un bon petit soldat ; j’ai avancé sur mon char, droit devant, avec des certitudes que je n’ai plus aujourd’hui », disait-elle. «J’ai eu une chance insolente. Ce qui me rend heureuse aujourd’hui c’est que j’arrive à construire des choses avec l’homme que j’aime, avec sa famille et avec la mienne. Mais ce qui me comble par-dessus tout, c’est que je sais que mes enfants sont heureux. », glissait-elle.