Après un séjour au Liechtenstein, où elle assistait aux funérailles de la princesse, Caroline de Monaco est mobilisée pour son frère, le prince Albert de Monaco, impliqué dans une guerre d’héritage.

Il s’agit de celui de Kellogg Smith, un homme d’affaires américain, qui a pris la décision de léguer une partie de sa fortune au prince Albert de Monaco dans un testament conclu le 25 juin 2005, quelques années avant sa disparition.

————-

Le souci est que deux mois plus tard, dans un second testament, sa fortune estimée à plus de 3 millions de dollars a été léguée à sa femme et à plusieurs associations.

Et après sa disparition, c’est la guerre autour de son testament, a fait savoir le magazine L’OBS, qui révèle l’existence de cette guerre autour de cette succession de l’homme d’affaires américain.

————-

« Chaque partie accuse l’autre de vouloir détourner les dernières volontés du disparu », a glissé l’Obs.

Dans cette bataille qui s’annonce longue, le prince Albert de Monaco est épaulé par l’ensemble de son clan, en particulier par la princesse Caroline de Monaco, première dame officieuse en l’absence de la princesse Charlène de Monaco, coincée en Afrique du Sud pour des raisons de santé. Son retour sur le Rocher est prévu pour fin octobre.