Delphine Jubillar a disparu depuis exactement cinq mois. Une fois de plus, ses amies ont décidé de rechercher les traces de la jeune mère de famille. Cédric, le mari de l’infirmière disparue le 16 décembre 2021, s’est joint à la battue citoyenne qui a regroupé plus de soixante personnes.

Depuis la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines (Albi), elle reste introuvable. Lors de la battue organisée par les amies de l’infirmière le dimanche 16 mai 2021, Cédric Jubillar, qui est en même temps présumé suspect et partie civile, a participé, ce qui a suscité de vives réactions.

UNE NOUVELLE BATTUE POUR RETROUVER SA TRACE

Le mari de Delphine Jubillar n’avait pas vraiment envie de se joindre aux amies de sa compagne pour la battue organisée dans la petite ville d’Albi.



Considéré comme un potentiel suspect concernant la disparition de la jeune mère de deux enfants, il a subi de nombreuses critiques et de terribles accusations depuis sa disparition.

Toutefois, le dimanche 16 mai 2021, le jeune trentenaire était parmi les personnes présentes pour les fouilles destinées à retrouver une piste de sa compagne, qui s’est mystérieusement évanouie dans la nature le 16 décembre 2021.


CÉDRIC JUBILLAR SE CONFIE

Présent sur les lieux du regroupement dans l’après-midi, Cédric Jubillar a, dans un premier temps, fait profil bas. Il s’est tenu à l’écart des amies de son épouse qui ont organisé les recherches.

Le jeune homme arborant son masque de protection et sa casquette, s’est livré sur son ressenti au micro du Parisien.

« Que je vienne ou que je ne vienne pas, je savais que l’on allait parler de moi et me critiquer (…) Mais je me suis dit que c’était mieux que je vienne…,

a expliqué le père de deux enfants.

Les copines de Delphine Jubillar quant à elles, gardent espoir de retrouver la jeune infirmière vivante, même si les chances de la retrouver en vie sont minces.