Céline Dion a évoqué les informations selon lesquelles elle aurait trouvé un nouvel homme, cinq ans après la mort de son mari René Angélil. La diva planétaire a ouvert son coeur sur l’homme mystérieux avec qui elle est régulièrement en contact. Il s’agit de Pepe Munoz, un danseur de 34 ans qui lui apporte son lot de bonheur. « C’est un gentleman et nous sommes amis, nous sommes les meilleurs amis », a déclaré Céline Dion

« Oui, il y a un autre homme dans ma vie mais pas l’homme dans ma vie. Ça ne me dérange pas parce qu’il est beau et c’est mon meilleur ami. Il y a un autre homme dans ma vie mais pas l’homme dans ma vie. », a-t-elle confié. Avant d’ajouter : « Quand je dis que je suis célibataire, s’il vous plaît laissez-moi tranquille. ».

La chanteuse internationale a vécu un mariage idyllique avec son manager, René Angélil, qui est malheureusement décédé en 2016, des suites d’un long combat contre un cancer de la gorge. Il était à la fois l’homme de sa vie, le père de ses trois enfants et son manager, qui l’a conduite à une carrière internationale.

Le surnommant le « plus grand homme du monde », Céline Dion a confié : « Sachant qu’il est maintenant en paix, qu’il se repose et qu’il est toujours en moi. Je le vois tous les jours à travers les yeux de mes enfants. Il m’a donné tant de force. Pour être honnête, je pense que je suis au meilleur de ma vie en ce moment et je veux profiter et embrasser chaque instant et vraiment en profiter. C’est comme si j’avais un second souffle, comme si ‘ J’ai le vent sous les ailes. Je m’amuse bien », a-t-elle annoncé.

La star, qui a annoncé récemment qu’elle a toujours été célibataire depuis la mort de son défunt mari a évoqué en toute transparence ces derniers moments de vie, qui ont été particulièrement éprouvants. La star a vécu une douleur immense en voyant son cher et tendre tant souffrir.

« Pendant trois ans, mon mari n’a pas bu une gorgée d’eau ou de nourriture. Il mangeait dans un tube. La seule chose que j’espérais alors qu’il était à l’agonie pendant trois ans. Je voulais qu’il vive en paix. Je voulais qu’il se sente si léger et sans soucis. Il a eu une petite crise cardiaque, c’est si rapide, il n’a même rien ressenti. Je pensais qu’il était comme libéré de sa douleur».