Un journaliste italien accuse le souverain de Monaco de ne pas avoir suffisamment pris soin de son épouse, la princesse Charlène.

Charlène de Monaco n’est pas revenue au Rocher depuis un peu plus de six mois maintenant. Elle reste depuis bloquée en Afrique du sud suite à une infection ORL qu’elle a contractée lors de son voyage sur ses terres dans le cadre des obsèques du roi zoulou. Elle avait ensuite décidé de prolonger son séjour pour venir en aide à une association qui lutte contre le braconnage d’animaux.

La princesse ne pouvant regagner promptement le Rocher, le palais a publié un communiqué renseignant sur son état de santé. Mais pour Roberto Alessi, rédacteur en chef du magazine italien Novella 2000, cette mesure prise par le prince Albert II suite à l’absence prolongée de son épouse à Monaco apparait plutôt légère.

« C’est une histoire que je n’aime pas d’un point de vue familial », a-t-il affirmé sur les ondes de Canale 5, dans l’émission Morning News. « Charlène est une femme très joyeuse et sociale. Rosolino (le nageur Italien Massimiliano Rosolino ndlr) m’a dit qu’il avait participé avec elle aux jeux olympiques. Maintenant, il semble qu’elle soit malade. Eh bien, son mari a le devoir d’être à ses côtés, au lieu de cela, il l’annonce simplement », a regretté le journaliste célèbre en Italie.

Lire aussi  CYRIL HANOUNA TRÈS ÉMU DANS TPMP SUITE À LA MORT DE JEAN PAUL BELMONDO !

Poursuivant dans sa lancée, le rédacteur a indiqué que le prince Albert de Monaco déclare «juste qu’il lui rendra bientôt visite en Afrique du sud, mais avouons-le : il n’est pas obligé de rester à la maison pour faire de la soupe, et dispose de nounous et tout un personnel au palais qui s’occuperont très bien des enfants ».

« Le mari de Charlène de Monaco s’est rendu à Tokyo en sa qualité de membre du CIO, et pourquoi ne se rend-il pas au cap. C’est pas comme s’il allait prendre le métro, alors qu’il a un avion d’Etat à disposition », ajoute le journaliste italien. Un avis contre lequel les déclarations récentes de la princesse sur son état de santé tranchent.

«Albert est mon roc et ma force et sans son amour et son soutien, je n’aurais pas pu traverser cette période douloureuse », assurait Charlène de Monaco lors d’une interview qu’elle accordait à la chaine sud-africaine Channel 24, alors que certains médias people faisaient déjà état d’une rupture entre les parents de Jacques et Gabriella.