Gad Elmaleh a évoqué un énorme coup de stress lorsqu’il a été invité par Charlotte Casiraghi, la mère de son deuxième fils, au Rocher.

L’humoriste qui a été en couple avec la fille de Caroline de Monaco, avec qui il a eu le petit Raphaël, 7 ans, a reconnu sur le plateau d’Anne-Elizabeth Lemoine dont il était l’invité, avoir adopté une attitude quelque peu étrange le jour où il a dû se rendre au palais de Monaco. Gad Elmaleh a avoué avoir complètement changé de démarche.

« Mes émotions passent par le corps. Donc quand je me mets à avoir le trac, je vais avoir des attitudes un peu étrange », a-t-il confié sur France 5 dans C à vous, soulignant que cette attitude bizarre lui est venue lorsqu’il a rencontré pour la première fois le prince Albert de Monaco, l’oncle de son ex-compagne.

« J’ai commencé à adopter une démarche que je ne comprenais pas! », a poursuivi le comédien sur le plateau d’Anne-Elizabeth Lemoine, avant d’avouer avoir craint que sa mère, Régine, également de la soirée, ne s’emmêle les pinceaux. « J’étais stressé parce qu’il y avait ma mère. J’avais peur que ma mère fasse des gaffes », a-t-il expliqué.

Gad Elmaleh n’était pas tant angoissé pour rien puisqu’au moment de serrer la main du souverain de Monaco, sa mère a dit « mon ordonnance ». « Avant, je me protégeais, j’avais peur. Maintenant, je parle de religion, du métier, de mes enfants… Sans être impudique, c’est le plus intime », a affirmé l’humoriste qui est toujours en promotion de son spectacle D’ailleurs.

Dans les Grosses têtes sur RTL où il était aussi invité ce 8 novembre, Gad Elmaleh est revenu sur sa récente hospitalisation dont il ne garde pas particulièrement de bons souvenirs. « Il y a quelques semaines, j’ai annulé des spectacles, parce que j’ai fait ce qu’on appelle des coliques néphrétiques », a-t-il commencé par expliquer.

« Les gens redoutent ça. Il paraît que dans l’échelle des douleurs, c’est la chose la plus douloureuse… Les gens comparent ça à un accouchement, surtout les mecs d’ailleurs », a ensuite développé l’humoriste avant d’indiquer qu’il était tiré d’affaire. « Oui, c’est guéri […] Ils sont rentrés… d’ailleurs, c’est un jeune interne qui m’a mis une sonde urinaire! », a expliqué l’ex-compagnon de Charlotte Casiraghi.