Les membres de la famille princière de Monaco sont confrontés à une situation particulièrement éprouvante. En effet, depuis mai dernier, la princesse Charlène de Monaco est en Afrique du Sud. Elle n’a pas pu rentrer à Monaco après avoir contracté une infection aux oreilles. L’ex nageuse internationale a subi deux opérations. Alors que l’heureuse maman de deux enfants avait prévu de revenir à Monaco en octobre, son retour a été malheureusement annulé pour le moment.

« En l’absence de l’épouse d’Albert de Monaco les autres membres de la famille princières à participer davantage aux sorties protocolaires pour pallier son absence. C’est la raison pour laquelle, ces dernières semaines, Caroline de Monaco, ou encore sa fille Charlotte Casiraghi sont plus présentes sur la scènes médiatiques pour représenter la principauté », a rapporté un confrère.

En outre, le prince souverain de Monaco a révélé qu’il avait beaucoup de mal à tenir sans la présence de sa femme. Ainsi le soutien des autres membres de la famille est considéré par le prince comme une véritable bénédiction. De plus, il doit faire face à de nombreuses rumeurs. Beaucoup de magazines ont annoncé récemment que le couple était au bord de l’implosion.

D’après un confrère, Gabriella et Jacques souffriraient de l’absence de leur mère. Une révélation mise en doute par Charlotte Casiraghi, qui a publié un cliché des jumeaux très heureux, et qui participaient à une exposition canine à Monaco. Les enfants d’Albert et de Charlène semblaient peu traumatisée par l’absence de leur mère.

Récemment, la ravissante blonde a brisé le silence sur son absence. «Au départ, je devais rester ici pendant 10 à 12 jours, malheureusement, j’ai eu un problème pour égaliser mes oreilles et j’ai découvert par les médecins que j’avais une infection des sinus et une infection assez grave. Donc, il faut du temps pour résoudre ce problème que j’ai. Elle a ajouté: « Je ne peux pas forcer la guérison, je serai donc enfermée en Afrique du Sud jusqu’à la fin octobre. », a-t-elle indiqué.

Avant de poursuivre : « C’est très frustrant, terriblement frustrant. J’ai hâte de les retrouver, j’ai hâte de voir mes enfants. Charlene a révélé : C’est la période la plus longue pendant laquelle j’ai été loin de l’Europe, sans parler de mes enfants, mais je les utilise FaceTiming presque tous les jours et ils sont ici et reviendront me voir après ma procédure. C’est une opportunité incroyable [d’être ici] mais je suis très triste de ne pas pouvoir être avec mes enfants cet été en Europe ».