Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal sont amoureux, mais ils forment un couple loin d’être « traditionnel ». Il faut dire que « l’indépendance » est le maître mot de cette relation très médiatisée. Toutefois, les confinements à répétition liés à la crise sanitaire, ont chamboulé en profondeur leurs habitude. Récemment, Yvan Attal, s’est livré en toute transparence sur sa relation avec la fille de Serge Gainsbourg auprès de nos confrères de Culture Média sur Europe 1 .

« Le réalisateur faisait la promotion de son prochain film, une adaptation du roman Les choses humaines de Karine Tuil, qu’il s’apprête à tourner à Paris. Comme il le raconte, la pandémie a eu un impact sérieux sur sa vie, puisque sa famille a fini par vivre dans deux villes différentes », ont rapporté nos confrères de Gala.

Rappelons que depuis huit ans, Yvan Attal vit entre Paris et New York, où vit sa compagne Charlotte Gainsbourg avec leurs enfants. Toutefois, suite aux restrictions liées aux nombreux confinements, le célèbre acteur a dû patienter de nombreux mois afin de pouvoir voir sa famille aux Etats Unis.

« Juste avant le confinement, j’étais à New York avec Charlotte et mes filles et je suis revenu préparer ce film de Karine Tuil que je devais préparer en mars-avril et tourner en juin-juillet. Boum, on est confinés, alors je me suis retrouvée tout seul à Paris, avec mon fils », a confié l’humoriste de 55 ans.

Avant de poursuivre : » C’était très, très, très étrange. Mais ce n’est pas si mal en fait. (…) C’était un peu long, mais être à son rythme, pouvoir faire un peu des choses qu’on n’avait pas le temps de faire tout le temps… Il y avait du calme, c’était agréable, mais ce n’était pas serein ; on se demandait encore quand on allait s’en sortir, combien de temps ça allait durer, etc. Mais en même temps, je n’ai pas eu d’anxiété particulière ».

Toutefois, à en croire les nombreuses rumeurs sur le couple, les nombreux confinements auraient eu de lourds impacts sur sa relation avec Charlotte Gainsbourg. En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.