L’animateur de TF1 a été contraint de quitter le domicile familial après avoir révélé son homosexualité.

Le magazine France Dimanche rappelle ce moment de la vie de Christophe Beaugrand et rapporte les confidences de l’animateur dans sa parution du 8 octobre. Dans les colonnes de Télé Loisirs où il fait la promotion de son livre Fils à papa(s), le complice de Karine Ferri explique comment son grand-père a rompu toute relation avec lui à l’annonce de son orientation sexuelle.

« En apprenant que j’étais homo, mon grand-père m’a chassé de la maison et ne m’a plus adressé la parole, y compris aux obsèques de mon père », a-t-il confié. Une rupture que bien sûr l’ancien présentateur de Secret Story a eu des difficultés à encaisser. Malheureusement, Christophe Beaugrand n’est pas le seul à avoir fait l’expérience d’un tel rejet. Ils sont très nombreux à connaître le même sort.

C’est l’une des raisons pour laquelle l’animateur de TF1 apporte son soutien à l’association Le Refuge. Cette dernière « vient en aide » aux jeunes rejetés par leurs familles qui n’acceptent pas leur orientation sexuelle. Christophe Beaugrand, lui, a pu à l’époque compter sur sa mère qui se souciait de le savoir plus tard heureux.

« Ma mère était, comme beaucoup de parents, inquiète que je ne sois pas heureux parce que je n’aurais pas une vie normale, etc. Elle est allée voir un psy qui l’a rassuré », a expliqué Christophe Beaugrand, témoignant son réconfort d’avoir eu une mère qui lui a témoigné son amour et a été un soutien dans l’épreuve.

« Ce livre [fils à papa(s)] doit être aussi une source d’espoir pour les parents qui s’inquiètent. On peut être homosexuel, être heureux, se marier et fonder une famille ! », a affirmé le journaliste né à Massy il y a 44 ans. Le co-présentateur de Ninja Warrior est toujours demeuré discret sur sa vie privée même si son homosexualité est connue.

Côté professionnel, Christophe Beaugrand anime depuis 2013 Virgin Tonic, la matinale de Virgin Radio. Mais c’est sur ADO FM que débute sa carrière. Il travaillera parallèlement à l’époque pour France-Soir comme pigiste, et en coulisses pour les émissions Econoclast (La Cinquième) et Télématin (France 2). A partir des années 2000, l’auteur rejoint tour à tour les équipes de LCI, Europe 1, TF1 ou encore Canal+ dans le cadre de différents programmes et aux côtés d’animateurs connus.