David Hallyday n’apprécierait pas les confidences d’Eddy Mitchell sur son père qui décrivent ce dernier comme toxicomane.

David Hallyday est de retour dans l’Hexagone pour sa tournée qui débute dans quelques jours. Mais le fils du taulier ressentirait comme une fausse note dans les confidences de l’ami de longue date de son père, Eddy Mitchell, qui a accordé une interview au Parisien dans les colonnes duquel il présente un titre qu’il a dédié au rockeur.

L’artiste, qui a rompu toute relation avec les membres du clan Johnny Hallyday depuis le décès de ce dernier fait aussi des confidences au sujet de son ami. « On n’est trahi que par les siens, que par les proches. Il le savait mieux que moi », affirme-t-il. Le père de David Hallyday et Laura Smet « s’entourait parfois de margoulins, de gens pas terribles, et c’était un peu normal qu’il se fasse trahir ».

« Je n’étais pas le seul à le mettre en garde, à lui dire de mieux se tenir, de boire moins, de se coucher plus tôt… Il se défonçait énormément », indique Eddy Mitchell en revenant sur les addictions de l’icône. Johnny Hallyday en avait lui-même dit quelques mots dans les colonnes du Monde. “La cocaïne, j’en ai pris en tombant du lit. Maintenant, j’en prends pour travailler, relancer la machine. Je n’en suis pas fier, mais c’est ainsi”, avait-il confessé.

Une dépendance contre laquelle Laeticia Hallyday se serait révoltée. Avec l’aide de cette dernière, le rockeur aurait évolué dans le bon sens. “Il privilégie plutôt la diététique et son très réputé sain jus de citron tiède au petit déjeuner. C’est que l’idole des jeunes n’est plus tout jeune”, commentait il y a quelques années le magazine Public.

L’absence de David Hallyday et Laura Smet au concert en hommage à leur père qui s’est tenu le 14 septembre à l’AccorHotels Arena n’est pas passée inaperçue et a suscité des commentaires. Les deux aînés du rockeur ont choisi de faire parvenir une lettre qui a été lue durant la cérémonie d’inauguration de l’esplanade au nom du taulier. Un déroulé qui montre que la guerre entre les deux clans n’est pas tout à fait terminée.

En attendant, David Hallyday devrait bientôt retrouver son public qui attend depuis plus d’un an son dernier album, Image un monde, qu’il a composé au début de la crise sanitaire. Le chanteur a ainsi prévu un grand spectacle numérique qui devrait durer deux heures, incluant des vidéos 3D, des hologrammes et du son purement rock