La célébrité a aussi ses inconvénients. Amandine Pellissard, devenue célèbre grâce à sa participation à l’émission Familles Nombreuses, en a fait les frais il y a quelques temps.

Le programme Familles Nombreuses rassemble à chaque diffusion des téléspectateurs en nombre en raison du mode de vie atypique de ces familles. Mais si certains sont des fans de l’émission, d’autres par contre préfèrent critiquer. Et parfois, certains décident d’aller plus loin, comme le révèle Amandine Pellissard.

En prenant part à l’émission Familles Nombreuses, non seulement Amandine Pellissard a accepté de livrer son quotidien aux téléspectateurs, mais les a aussi laissés d’une certaine manière entrer dans sa vie. Et en majorité, ils le lui rendent bien car ils sont nombreux à la suivre sur les réseaux sociaux. Le compte Instagram de la famille d’Amandine Pellissard enregistre plus de 245.000 abonnés.

La mère de famille se plaît même désormais à jouer aux influenceuses. Elle partage régulièrement son quotidien avec ses followers, à travers des publications ou des stories qui réjouissent visiblement ses fans. Seulement, les internautes ne sont pas toujours tous conciliants, de sorte que la mère de famille nombreuse fait très souvent l’objet de critiques et d’injures touchant jusqu’à l’éducation qu’elle donne à ses enfants.

Amandine Pellissard est aussi très souvent victime de rumeurs sur les réseaux sociaux, si bien qu’elle se trouve parfois obligée de livrer sa part de vérité. Et récemment, elle a révélé en story une douloureuse expérience dont elle a été victime. La maman de plusieurs enfants a été confrontée à un harceleur.

« Je me suis faite harceler par un gros pervers qui faisait vraiment flipper. Avec des messages, je ne vous dis même pas… Alex m’a dit de prendre des captures d’écran parce que c’était abusé. Donc j’en ai pris parce qu’on se serait cru dans un thriller psychologique, je vous jure », a-t-elle révélé sur le réseau social.

« Mais vraiment. En tout cas, pas cool, pas cool. On a quand même tous un ADN d’être humain mais vraiment il y en a, je pense qu’il y a eu des trucs qui sont partis en cacahuète à un moment donné », a poursuivi Amandine Pellissard qui n’en est malheureusement pas à sa première mauvaise expérience de ce genre.