La star très populaire, Hélène Ségara a fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois. La mère de famille a été confrontée à une période particulièrement douloureuse. Récemment, l’artiste émérite a ôté sa carapace et s’est livrée en toute transparence sur les drames de sa vie. Dévastée, elle a bien cru qu’elle ne sortirait pas la tête de l’eau.

Depuis 2013, Hélène Ségara souffre le martyr. La ravissante brune est atteinte d’une dégénérescence maculaire, une maladie qui génère une dégradation d’une partie de la rétine, pouvant se conclure par une perte de la vue. Ses proches ont été particulièrement inquiets, lorsqu’ils ont appris l’apparition de cette terrible maladie.

« J’ai traversé des épreuves, ce n’est pas un secret et il y avait deux manières de les aborder : par le questionnement ou par le déni et la fuite. En affrontant la réalité, même quand elle était très dure, j’ai beaucoup appris et découvert une force en moi que je ne soupçonnais pas », a indiqué la célèbre chanteuse, lors d’une interview accordée à nos confrères de Télé 7 jours.

Avant de souligner : « On m’a proposé d’en témoigner dans des conférences. La première fois, je n’avais rien préparé. Je me souviens de la première phrase qui est sortie de ma bouche : ‘Je ne me suis jamais sentie aussi forte que le jour où j’ai mis un genou à terre’ ».

Cette maladie a eu de grandes conséquences sur son apparence. « Rapidement je n’ai plus reconnu mon visage. Je me suis découverte boursouflée, comme remplie d’eau. Je suis toujours suivie par de grands professeurs, je subis toujours des implants, etc. Je me dis qu’il y a tellement de gens qui ont des problèmes de santé beaucoup plus graves qu’on ne le croit et surtout il y a des gens qui ont un diagnostic vital qui est en jeu, alors moi je n’en suis pas là et je me dis qu’il faut que je sois forte, il faut que je travaille, il faut surtout que j’amène ce message aux gens, c’est-à-dire que rien n’est insurmontable », a-t-elle révélé.

Récemment, c’est un autre drame qui a frappé de plein fouet sa vie. La disparition de son père a eu l’effet d’une bombe dans sa vie. Très proche avec lui, elle a frôlé la dépression. Il s’appelait Bernardo Rizzo, et avait 73 ans.« Au moment de la mort de son papa, emporté à 73 ans après son combat contre la maladie, Hélène Ségara avait fait une micro pause », a annoncé un magazine.