TF1 diffusait deux nouveaux épisodes de la série HPI ce jeudi 6 mai. De nombreux téléspectateurs – qui commentaient en même temps la fiction sur Twitter – ont été très marqués par une conclusion du personnage d’Audrey Fleurot.

Un éléphant dans un magasin de porcelaine. C’est ainsi que l’on pourrait décrire Morgane Alvaro, le personnage principal de la nouvelle création de TF1, HPI. Incarnée par Audrey Fleurot, cette mère célibataire à haut potentiel intellectuel dénote au sein de la police judiciaire de Lille. De par son style vestimentaire aux couleurs chatoyantes, mais également de par son attitude et sa façon très particulière de résoudre les enquêtes. Ce grain de folie et cet humour délicieux, la comédienne de 43 ans y tenait absolument. Si elle n’a pas été immédiatement conquise par le projet, elle savait depuis le départ ce qu’elle voulait faire de son rôle. « Elle faisait écho à plein de choses, et je sentais que je pourrais me l’approprier et en faire un peu mon clown », avait-elle expliqué dans les colonnes de La Voix du Nord.

Pour en faire un véritable personnage comique, Audrey Fleurot a donc participé à l’écriture des intrigues. « Je participe aux versions 3, j’ai beaucoup de place pour l’impro, l’humour, les dialogues… », avait-elle précisé. Et le côté spontané de Morgane Alvaro a immédiatement plu aux téléspectateurs. Lors de la diffusion des premiers épisodes, près de 10 millions de personnes ont suivi l’arrivée de cette tornade sur le petit écran français. Un véritable record. Ce jeudi 6 mai, ils étaient encore nombreux à savourer les échanges entre Audrey Fleurot, Mehdi Nebbou et Bruno Sanches.

Des téléspectateurs intrigués par une conclusion de Morgane Alvaro

Si un nouveau clin d’oeil à Kaamelott – dans laquelle l’actrice jouait la Dame du Lac – s’est glissé dans le quatrième épisode, c’est une autre réplique de Morgane Alvaro qui a interpelé les internautes. Au cours d’une enquête, cette dernière avait remarqué qu’un personnage croisait les mains d’une façon bien particulière. « Le pouce droit sur le pouce gauche, ce qui est super rare ! Parce que 70 % de la population fait l’inverse », a-t-elle expliqué. Affirmation que les téléspectateurs ont voulu vérifier… « Est-ce que tout le monde vient de croiser ses pouces ou il n’y a que chez moi ? », « On n’a pas l’air bêtes à croiser nos mains pour voir », « Donc il y a des millions des gens qui vont croiser leurs mains comme moi ce soir », « C’est vrai pour le pouce ! », « Avouez, on vient tous de tester le coup du pouce », pouvait-on lire hier soir sur Twitter. Au vu du succès de la série, tous ont fini les pouces en l’air.