Si Jeane Manson a décidé de prendre ses valises et s’installer une bonne fois pour toute en Espagne, c’est bien pour une raison précise : un pressentiment étrange au sujet de son ex-belle-fille, Coline Berry, qui mènerait son propre père en justice pour une affaire de viol et d’agression sexuelle.

Longtemps silencieuse, celle qui a partagé le quotidien de Richard Berry pour une période aurait décidé de se prononcer avec des propos plutôt choquants.

« J’avais décelé chez cette fillette une forme de noirceur qui m’avait inquiétée » fait savoir alors la chanteuse qui serait également accusée dans cette affaire pour s’être tue et n’avoir rien fait pour remédier à la situation.
————-
 « Mais comment parler de soi-disant faits que l’on n’a pas vus ? Encore une famille brisée qui se déchire » précise l’équipe de rédaction de la revue « France Dimanche » dans son dernier numéro tout en ajoutant que Jeane Manson n’aurait pas accepté de se taire si elle avait bel et bien assisté à de tels faits.

 « C’est important quand on est une personne publique de s’exprimer sur des sujets comme celui là. Il y a hélas trop de femmes à qui ça arrive. En parler aide à se soigner. A l’époque, je n’avais personne à qui me livrer » explique dans un premier temps l’heureuse maman de Shirel et Marianne.

 « A l’époque des hippies. On buvait tous beaucoup. Cet après-midi-là j’étais ivre. J’étais dans un état second. Je n’avais pas tous mes moyens et un garçon a abusé de moi. Depuis, j’ai réussi à pardonner à mon agresseur, ce qui m’a permis de me construire » finit-elle par conclure.