Julien Clerc n’en peut plus de la situation actuelle au pays. Il a donc lancé un SOS au chef de l’Etat, Emmanuel Macron, et lui a demandé indirectement de confiner les gens âgés et les personnes vulnérables afin de permettre aux jeunes de continuer leur vie. Et c’est lors d’une interview avec le JDD que le chanteur a ouvert son cœur, occasion de promouvoir la sortie de son album « Terrien ».

« On sacrifie toute une génération alors que c’est aux populations à risque de faire attention », a-t-il annoncé. Pour lui, les populations à risque sont les gens âgés de plus de 75 ans. 
————-
L’ancien coach de The Voice a d’ailleurs réduit ses mouvements et évite de voir ses enfants plus jeunes dont son fils de 20 ans, pour éviter une contamination.

« Je sais que le danger, si j’ose dire, peut venir de lui. On se téléphone, bien sûr, mais j’ai mis notre relation entre parenthèses. Aujourd’hui, le climat est angoissant et il est difficile de se projeter dans l’avenir », a-t-il lancé. 

 Il a ajouté qu’il n’aimerait pas être à la place des jeunes d’aujourd’hui et qu’il est heureux d’avoir passé ses vingtaines dans les années 60. 

« Je n’ai pas jeté le moindre pavé, mais au moins, il existait autour de moi des rêves pour l’humanité. Je plains les jeunes et les étudiants enfermés dans une pièce de 15 mètres carrés pour suivre leurs cours devant un écran d’ordinateur, c’est affreux ».