Meurtre d’Alexia Daval : la famille de la victime réclame plus de 800 000 euros de dommages. Combien coûte le préjudice d’affection ? Le tribunal de Vesoul va trancher le 25 mai.

Alors que Jonathan Daval a été condamné pour 25 ans d’emprisonnement le 21 novembre 2020, le monde croyait que l’affaire Daval était officiellement terminée. Au contraire, les membres de la famille d’Alexia livrent une nouvelle bataille : leur indemnisation. Découvrez tous les détails.

UNE SOMME COLOSSALE

Le 22 février 2021, lors du procès qui s’est tenu devant la Cour d’Assises de Vesoul dans la Haute-Saône, les proches de la défunte ont demandé près de 800 000 euros de dommages et intérêts dont 365 000 euros réclamés par ses parents.

De par la médiatisation de l’affaire, le crime odieux commis par meurtrier et son comportement, les avocats des proches d’Alexia réclament plus que la normale.

En effet, celui qui a joué le rôle d’un veuf éploré a mis en cause sa belle-famille pour le meurtre de sa campagne, plus précisément son beau-frère.

« ces demandes, aussi importantes soient-elles, tiennent compte de la médiatisation, de l’accumulation de drames vécus par les parties civiles et de leurs liens fusionnels avec Alexia »,

a expliqué Me Jean-Hubert Portejoie.

CE QUE LA DÉFENSE EN PENSE

À son tour, l’avocat de l’accusé a affirmé que les sommes demandées étaient plus élevées que la moyenne, soit trois ou quatre fois plus supérieures.

Ce dernier a également jugé extrême les dommages demandés par la sœur et le beau-frère de la défunte, soit 100 000 euros chacun d’entre eux et 30 000 euros pour leurs enfants. Sans oublier les indemnités réclamées par une dizaine d’oncles et tantes qui s’estiment lésés.

« Le préjudice existe, mais on vous demande de le ramener à de plus justes proportions »,

a plaidé la défense, en mettant en avant l’absence de liens affectifs sur un nombre trop important des parties civiles.