Kendji Girac rend hommage d’une manière particulière à « la femme de sa vie ».

Le chanteur partage depuis quelques années sa vie avec une jeune femme. Il y a sept mois, elle lui a fait le plus beau des cadeaux. L’artiste est devenu papa pour la première fois. C’est sur Instagram qu’il avait annoncé la naissance de sa fille, Eva Alba. Et récemment, Kendji Girac a pris une décision décisive qui marque l’empreinte de cette dernière sur sa peau.

————-

L’artiste « a voulu marquer le coup en se tatouant sur le bras le nom de son adorable petite ‘‘princesse’’, Eva Alba, âgée d’à peine huit mois. C’est un peu dire qu’il a désormais sa fille, la chair de sa chair, dans sa peau », rapporte une publication. Dans les colonnes du Midi-Libre, le jeune chanteur se définissait comme un papa inquiet.

« On vit dans une société difficile, je ferai tout pour la protéger et veiller sur ma famille », avait-il dit avant d’ajouter : « Au moindre truc, ça me fait des sensations, au plus profond de ma chair. Alors vite le docteur, vite les urgences, vite la maman pour savoir ce qu’il faut faire. Je découvre ces inquiétudes et elles sont fréquentes ».

————-

En entretien avec le magazine Gala paru ce jeudi 19 août, Kendji Girac s’est rappelé de ses premiers pas dans le télécrochet de TF1 The Voice. « Je n’avais pas spécialement envie d’être connu ni de passer à la télé. Ça me suffisait de chanter pour moi et mes amis », a-t-il déclaré. À l’époque, il émet à la production qui a repéré son talent une condition à sa participation au concours de chant.

« A condition que mon père m’accompagne», avait-il dit aux équipes du programme de TF1 présentée par Nikos Aliagas. Sept ans après son sacre alors que rien ne laissait entrevoir une telle issue, Kendji Girac reste l’un des chouchous du public et l’histoire d’amour entre ses fans et lui ne semble prête de prendre fin.

C’est à travers une interprétation de Bella, une chanson de celui que l’on appelait encore à ce moment Maître Gims, qu’il accède au processus qui le mènerait à la gloire. Si Mika est ce soir là le seul coach à se retourner sur le tube chanté façon gitane par le jeune Kendji Girac, il comprendra plus tard qu’il avait tiré, sans le savoir, la perle rare.