Sur sa page Instagram, Marion Cotillard a dévoilé une photo des Afghanes dans les années 70’. Elles s’affichaient tout sourire en occidentale.

« J’ai du mal à trouver les mots pour exprimer la peine que je ressens. I have no words to express the pain I feel », écrit l’actrice oscarisée sur ce réseau sociaux.

————-

Mais depuis « Le Monde » cette fois, la résistance s’organiserait.

« Après la chute de Kaboul, les gens étaient en pleine sidération. Mais sur les réseaux sociaux, je vois une forme de résistance qui se met en place », a précisé une
envoyée spéciale du Monde, Ghazal Golshiri, qui a été le témoin « d’un pays où tout a basculé ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @marioncotillard