Une mère de famille a mis fin à ses jours après avoir ôté la vie à ses deux filles. Elles n’avaient que 8 ans et 8 mois.

Un véritable drame a eu lieu à Saint-Germain-lès-Arpajon dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 mai 2021. C’est avec effroi que les secours ont découvert les corps de Leslie, une mère âgée de 30 ans, et de ses deux fillettes dans leur appartement.

UN DRAME IRRÉEL

Rien ne laissait présager un tel drame. Leslie Olimpa était pour ses voisins, une femme “enjouée et sociable” et qui aimait par-dessus tout ses enfants. Et pourtant, la scène à laquelle ils ont été confrontés, ainsi que les secours semblait irréel.

Tout s’est très vite enchaîné.

Un voisin se rappelle notamment de la venue des pompiers vers une heure du matin, accourant vers l’appartement de la mère de famille au quatrième étage, armés d’un bélier. Mais c’était trop tard.

Sous leurs yeux, une mare de sang dans laquelle gisaient les corps inanimés de Leslie et de ses deux petites filles, qu’elle a égorgées. En quelques heures à peine, la vie des habitants de cette résidence dans la cité tranquille du Pré Barallon s’était arrêtée.

Seuls les flashs de la police scientifique crépitaient dans la pièce où s’était passée la scène. Les voisins, quant à eux, étaient sous le choc total lorsque les trois corps ont été sortis.

UNE AMIE DANS LA CONFIDENCE

Personne dans le bâtiment ne s’attendait à une telle tragédie. Cette situation fut tellement irréelle que pour certains voisins, c’était forcément quelqu’un d’autre qui aurait pu perpétrer un tel acte.

D’autres, quant à eux, regrettent de ne pas avoir pu voir venir la détresse de la jeune femme. Toutefois, il semblerait qu’une personne, une amie de la victime ait été mise dans la confidence avant ce drame.

Lire aussi : Frédérique Bedos : tentatives de suicide, vie avec 20 enfants

En effet, Leslie aurait confié par SMS à une de ses amies et voisine le dessein qu’elle envisageait pour elle et ses enfants. C’est justement cette même personne qui a alerté les secours de la situation. Malheureusement, ce fut trop tard pour la petite famille.

1

LE MOBILE DE LESLIE

Pour l’instant, ni les enquêteurs ni les proches des victimes n’ont pu découvrir les raisons qui l’auraient poussée à une telle initiative. D’autant plus que d’après les témoignages des voisins, celle-ci adorait ses enfants et avait un travail stable.

En effet, Leslie était employée à temps plein comme chauffeur de bus à la RATP sur une ligne à Paris.

Son aînée, Ilyanah, était inscrite à l’école primaire de la commune, Paul-Langevin. Une petite fille plein de vie qui était assez populaire auprès de ses camarades de classe


Un avis de décès a été établi par la société où elle travaillait. La sûreté départementale de l’Essonne, quant à elle, a été saisie pour se charger de l’enquête.

France : La ligne de sauvetage nationale pour la prévention du suicide est le 01-46-21-46-46. D’autres lignes d’assistance téléphonique internationales sur le suicide peuvent être consultées sur befrienders.org.

LE SUICIDE D’HAGEN MILLS

Cette affaire qui secoue la France entière rappelle sensiblement, le cas d’Hagen Mills. Un acteur américain de 29 ans qui, lui aussi, s’est donné la mort juste après avoir attaqué son ex-compagne.