Meghan Markle n’aurait pas réussi à apaiser les angoisses du prince Harry, qui serait toujours suicidaire. Il a beau s’afficher au top et en forme et en public, son état psychologique inquiéterait.

Le second fils du prince Charles aurait causé beaucoup de chagrin à la famille royale suite à la distance prise le Palais.

Avec le temps, les différends seraient désormais réglés. Désormais, sa seule la santé du mari de Meghan Markle inquiète.

————-

« Maintenant, la famille veut faire tout son possible pour soutenir Harry. Le mieux serait un séjour plus long à la clinique, dans lequel Harry pourrait traiter avec des médecins et des psychologues en raison de sa maladie mentale et de ses peurs et peut-être même récupérer complètement à un moment donné », a rapporté le magazine Life & Style, au détour d’un supposé conflit avec Barack et Michelle Obama.

Meghan Markle n’aurait pas réussi à apaiser les angoisses de son mari, qui a subi un « chaos total » après la mort de sa mère, la princesse Diana, alors qu’il n’était âgé que 11 ans.

————-

Mais en octobre 2019, il a reconnu toujours souffrir d’idées noires, qui pourraient le mener au suicide.
Le prince William aurait aussi composé avec des idées noires, affirme Katia Alibert, une journaliste qui collabore avec le magazine Gala. Il a eu des envies de suicide.

« Souvent, il chevau­chait sa moto et parcour­rait la campagne anglaise à toute vitesse, se faisait peur parfois allant affron­ter le danger avec une envie d’en découdre avec la mort, de puiser dans ses limites », relate-t-elle.
« Une façon, peut-être, de tester ses limites « il n’a pas eu le choix, c’était la condi­tion indis­pen­sable à sa survie ».