Invité sur le plateau d’Anne Elisabeth Lemoine sur France 5, le monument de la chanson française a évoqué sa relation avec Johnny Hallyday, dont il était très proche et de son ex femme, Sylvie Vartan. Rappelons que le taulier a rendu son dernier souffle en décem

e 2017, des suites d’un long combat combat contre un cancer des poumons.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les relations entre Johnny Hallyday et Sylvie Vartan n’étaient pas toujours au beau fixe. La rivalité et la jalousie entre les deux stars avaient tendance à engendrer des tensions au sein du couple, qui se livrait une « guerre perpétuelle ».

————-

» Quand ont est chanteuse et qu’on épouse un chanteur, ou l’inverse c’est l’enfer. Il y a eu des problèmes et je suis bien placé pour t’en parler. quand il y en avait un qui était devant l’autre dans les classements, quand Sylvie doublait Johnny, ce n’était pas toujours sympa », a-t-il révélé.

Avant de poursuivre : « Johnny venait me voir et il me demandait, ‘elle chante quoi ma femme ?’. Je lui disais : ‘elle chante ça’, il voulait qu’elle chante un truc moins bien ! ». Malheureusement, la relation entre Michel Sardou et Johnny Hallyday a pris fin un jour, à la suite d’une mauvaise blague que le taulier n’a jamais digéré.

————-

« On était deux frères, pendant des années et des années. Et puis on s’est fâchés. Enfin… il s’est fâché. À cause de moi, je le reconnais volontiers. J’ai été très maladroit. J’ai fait une improvisation sur scène qui se voulait moqueuse », a avoué Michel Sardou face à Audrey Crespo Mara sur TF1.

Avant d’ajouter : « Vous savez, quand on fait de l’improvisation, les mots sortent avant la pensée. J’ai dit: ‘Ça va être difficile de les mettre sur des skis.’ Parce qu’il venait d’acheter un chalet en Suisse (un chalet à Gstaad, NDLR). Ce n’est ni drôle ni méchant mais lui l’a très mal pris ».

Les deux hommes ont atteint un point de non retour. « Non, ça n’a rien à voir avec le racisme. Il avait trouvé que c’était méchant pour ses filles, que je me moquais de ses filles qu’il adorait. Mais il n’y avait pas de racisme là-dedans, même dans mon improvisation, ce n’était pas du tout raciste. Mais lui l’a mal pris, pour les enfants. On s’est arrêté là et on n’a jamais pu se rapprocher. Mais c’était de ma faute, il avait raison. On se réconciliera là-haut », a-t-il conclu.