Philippe Léotard a laissé son empreinte dans le milieu du cinéma français. De leur côté, son fils s’est lancé dans la peinture et son frère dans la politique. Découvrez tout sur la famille Léotard.

L’acteur est mort le 25 août 2001. Malgré qu’il ne soit plus là, sa mémoire perdure toujours dans le cœur de ses fans, et particulièrement de ses proches. Ayant plusieurs cordes à son arc (comédien, chanteur, auteur, écrivain…) Philippe Léotard était un artiste complet.
————-
Alors que son père brillait au grand-écran, Frédéri s’exprime à travers les toiles. Quant à son frère, il s’est illustré dans la politique et la littérature.

UN ARTISTE COMPLET

Philippe Léotard a perdu la vie, suite à une insuffisance respiratoire à l’âge de 60 ans. Le natif de Fréjus a rejoint la Légion avant de passer sa licence en lettres à l’Université de Sorbonne.
————-
Par la même occasion, il a fait la rencontre d’Ariane Mnouchkine, celle avec qui il a créé une compagnie de théâtre en 1964. En parallèle, il a enseigné la littérature et la philosophie au Collège Sainte-Barbe.

Il s’affiche pour la première fois au petit écran en 1966 avec une adaptation cinématographique du roman : « Crimes et châtiments ».
————-

Au total, le comédien français a joué dans près de soixante-dix films. Sa personnalité singulière aura marqué le cinéma français, mais pas que.

En 1983, Philippe Léotard s’est éloigné du septième art en se consacrant dans le monde de la musique. Ainsi, le chanteur lance quatre albums dont les paroles ont été écrites par lui-même. Outre les chansons, il a également sorti des recueils de poèmes et des livres.
————-
SON HISTOIRE D’AMOUR AVEC NATHALIE BAYE

Avant qu’elle ne rencontre Johnny Hallyday, Nathalie Baye était en couple avec Philippe Léotard. Épris l’un et l’autre, leur idylle a d’ailleurs duré plus de dix ans. Retour sur cette romance.


————-
SON FILS PEINTRE

Petit, Frédéri Léotard était déjà passionné par le dessin. Par ailleurs, à cette époque, selon ses dires, son père lui avait parlé de ses qualités en tant que peintre et de la possibilité d’y faire carrière.

C’est pour le septième-art que le quinquagénaire a fait ses débuts auprès de son géniteur avec ses coups de pinceaux. Le natif de Saint-Mandé travaillait en tant que décorateur de cinéma dans quelques films que Philippe a pu tourner.
————-

Mais désormais, le père de deux enfants peint dans son salon en écoutant du Cat Stevens et du Neil Toung. D’ailleurs, il a déjà montré ses toiles à la galerie « La Charpente » située à Saint-Mandé.

« J’ai commencé à peindre parce que j’avais besoin de m’affirmer par rapport à mon père. Je voulais qu’on me dise aussi que ce que je faisais était bien »,

————-

ZOOM SUR SON FRÈRE

Comme on dit, les chiens ne font pas des chats. Tout comme son père qui était maire de Fréjus, François Léotard a décidé de suivre le même parcours. Le sortant de l’École nationale d’administration a rejoint les cabinets préfectoraux a été élu maire à son tour, et ce, pendant plusieurs années.

Le député du Var a ensuite été élu, pour la deuxième fois, ministre de la Défense en 1993

————-

Tandis que les autres politiciens ont toujours soif du pouvoir, il s’est retiré de la politique qu’il juge cruelle. En 1998, il démissionne de son poste au sein de l’UDF et dénoncent les présidents de région de son parti.

Selon l’un de ses proches, l’affaire Yann Piat l’a particulièrement atteint. Pour rappel, deux journalistes l’ont accusé du meurtre de la députée du Var en 1997 et l’affaire a fini devant les tribunaux.

Selon vous, faut-il avoir l’instinct de tueur pour perdurer dans la politique ? Donnez-nous votre avis en commentaire.