Le prince Charles fait face à une horrible accusation qui serait en lien avec son épouse Camilla Parker-Bowles.

L’héritier à la couronne britannique, le premier fils de la reine Elisabeth II, ferait face à une situation compliquée selon le magazine Ici Paris. Non pas en raison de l’une des sorties du prince Harry qui ne lui a pas souvent fait de cadeau, cette fois, la source de son malaise serait plutôt son épouse Camilla Parker-Bowles.

Plus précisément Ben Elliot, co-président du parti conservateur anglais, et neveu de cette dernière, qui a organisé des échanges entre les clients de Quintessentially, sa société de conciergerie, et le prince de Galles. Le prince Charles serait ainsi au centre d’un conflit d’intérêt. On évoque des rencontres dont le coût s’élèverait à des milliers de Livres Sterling.

Ben Elliot aurait par exemple organisé un « diner entre le prince Charles et Mohamed Amersi (un géant des télécoms). Il lui est ainsi reproché d’user de son lien avec le prince Charles pour faire croître son entreprise. De son côté, le palais de Buckingham a répliqué, affirmant que le père des princes William et Harry a été une « victime collatérale de son neveu ».

Le neveu de Camilla Parker-Bowles pour sa part, ne dit que du bien du futur roi. « C’est l’une des personnes les plus privilégiées au monde, mais en même temps, il utilise ses privilèges d’une manière exceptionnelle pour aider les gens », a-t-il récemment affirmé lors d’une interview qu’il accordait au Evening Standard.

En plus d’être le neveu par alliance du prince Charles, Ben Elliot est un ami proche du premier ministre britannique Boris Johnson. Et c’est ce dernier qui l’a fait nommer co-président du Parti conservateur, en charge de recueillir des fonds. Et pour mener à bien sa mission, il semble que le patron de Quintessentially n’hésite pas à solliciter ses relations.

C’est l’un de ses clients qui a révélé le pot aux roses. Mohamed Amersi, le magnat des télécoms, a expliqué dans les colonnes du Sunday Times qu’en 2013, il a versé une belle somme à l’entreprise de conciergerie Quintessentially pour avoir droit à un dîner avec le prince Charles dans l’une des résidences de campagne de ce dernier en Ecosse. La rencontre était bien sûr organisée par Ben Elliot.