La chanteuse aurait fait face à une nouvelle épreuve alors qu’elle venait de souffler sa 76 ans bougie.

Il y a peu de temps, Sheila a révélé son dernier album baptisé Venue d’ailleurs et dans lequel elle a accordé un titre à son fils Ludovic Chancel, décédé en 2017. Pour ses fans, ce fut évidemment une explosion de bonheur. La chanteuse poursuit tout de même la promotion de cet opus et donnera un concert spécial dans la capitale.

Cependant, Sheila ne serait pas au mieux de sa forme. Elle éprouverait un immense sentiment d’abandon qui “la meurtrie jour après jour”. Cette sensation d’abandon porterait plus dans le cadre de son métier. Un secteur professionnel au sein duquel l’artiste déplore une discrimination entre les hommes et les femmes.

Sheila estime qu’il y a pas d’équité entre les genres. À partir de l’âge 40 ans, les femmes sont mises au rébus pour des raisons totalement injustifiées estime la chanteuse. Une situation qui la met en colère, tout comme le fait que ses consœurs ne prennent pas suffisamment à cœur ce fait semblent plutôt s’en accommoder.

Heureusement, Sheila sait pouvoir compter sur ses fans nombreux à la suivre depuis des années. Un public composé de personnes de son époque mais aussi de plus jeunes qui ne manquent pas une occasion de lui témoigner leur soutien. “Pour eux, elle reste une artiste qui sait leur apporter, encore et toujours, des moments de bonheur”.

De son vrai nom Annie Chancel, Sheila est née en août 1945 à Créteil. Elle devient une icône de la variété française en 1963 avec la sortie de son deuxième 45 tours. Entre 1960 et 1970, elle sort plusieurs disques : Vous les copains en 1964, Le folklore américain en 1965, Bang Bang en 1966, La famille et Le kilt en1967, ou encore Oncle Jo en 1969.

Sheila fait alors partie à l’époque, aux côtés de Johnny Hallyday, Claude François, Jacques Dutronc ou encore France Gall, des figures importantes de la variété française. Elle débute aussi les années 1970 avec un grand succès, Les Rois Mages. Le tube cartonne jusqu’à l’étranger et frôle le million de disques vendus. À partir des années 80, son succès est mitigé. Si elle fait ses adieux sur la scène de l’Olympia en 1989 et se retire ensuite dans sa maison des Yvelines, Sheila remonte souvent sur scène et renoue avec le succès, bien accueillie par le public.