La célèbre star de 48 ans, Vanessa Paradis est aujourd’hui au centre de toutes les attentions. En effet, celle qui a eu une carrière brillante dans la musique et dans le cinéma, s’est jetée corps et âme dans le théâtre depuis quelques mois. Un projet récent qui fait sa fierté. Elle jouera prochainement dans la pièce ‘Maman’, réalisée par son mari, Samuel Benchetrit.

Si aujourd’hui l’heureuse maman de deux enfants est fières de son parcours, elle ne cache pas une certaine angoisse dans ce monde du théâtre qu’elle ne connaît très peu. De plus, elle serait effrayée à l’idée de décevoir son mari, qui s’est beaucoup investi dans ce projet. D’ailleurs, il n’a pas hésité à lui laisser sa chance, bien qu’elle soit complètement novice dans le domaine.

L’ex de Johnny Depp donnera la réplique à Eric Elmosino, Félix Moati et Gabor Rassov. Récemment, elle s’est livrée en toute transparence sur ce projet qui lui tient particulièrement à coeur. « L’avantage de travailler avec quelqu’un qui vous connaît bien, c’est qu’on peut aller plus vite, pas besoin de faire de longues phrases pour se comprendre. Mais ça peut être inquiétant aussi, il peut avoir la sensation que j’ai tout saisi. Et puis avec un casting pareil, être celle qui foire, vous imaginez la pression ! Quand, en plus, vous êtes la femme du réalisateur… », a-t-elle révélé à la publication ELLE.

Avant d’ajouter: « A chaque fois que je lis un texte de Samuel, je finis émue, chamboulée, c’est physique, vous comprenez ? Il est très talentueux, très musical aussi, Il écoute énormément de musique dans la vie et en travaillant. Il adore la poésie, l’image, le son, tout cela se ressent. Que ce soit au théâtre, au cinéma, en musique, tout ce qu’il fait me donne envie de rêver ou de partir à l’aventure. Ca me transporte. »

Lire aussi  Concoctez rapidement cette magnifique recette de « Mini-Clafoutis Légers au Chou-Fleur WW », elle très simple et moins chère.

Récemment, elle a tenu à mettre les choses au clair concernant sa collaboration dans sa jeunesse avec Serge Gainsbourg. Ils avaient travaillé ensemble pour l’album Variations sur le même t’aime, sorti en 1990. A l’époque le père de Charlotte Gainsbourg avait confié avoir vécu un « calvaire » lors de sa collaboration avec Vanessa Paradis.

Aujourd’hui, la chanteuse de 48 ans remet les pendules à l’heure. « La collaboration avec Serge Gainsbourg. On a prétendu que ça s’était mal passé entre nous alors que c’était divin. Le seul problème, c’est que Serge était très malade. Quand l’album est sorti, par esprit de provocation, il a mis de l’huile sur le feu en se laissant emporter par un bon mot : « Paradis, c’est l’enfer », a-t-elle indiqué.

Avant de poursuivre : « C’est vrai que je lui ai retoqué un texte, mais je pense que c’était mieux pour lui. Il écrivait en parallèle des chansons pour Joëlle Ursull. Désolée, mais je ne considère pas la chanson White and black Blues au niveau. C’est ce qu’il cherchait à me refiler, mais moi, si je travaillais avec lui, c’était pour avoir du grand Gainsbourg ! »