Pour conserver les aliments ou les faire cuire, le papier aluminium peut se montrer très utile en cuisine. Pourtant, mal utilisé, il peut présenter un risque pour la santé. Voici cinq aliments qu’il ne faut jamais mettre dans du papier aluminium.
l est présent dans presque toutes les cuisines. Pour conserver les aliments, préserver la chaleur d’un plat ou faire des papillotes, le papier aluminium est à la fois polyvalent, flexible et facilement recyclable, ce qui en fait un produit plutôt apprécié des ménages français.

Pourtant, la toxicité de ce produit est aujourd’hui souvent pointée du doigt.

Papier aluminium : ce qu’il ne faut pas faire

« Les effets toxiques de l’aluminium portent essentiellement sur le système nerveux central (encéphalopathies, troubles psychomoteurs) et sur le tissu osseux », indique l’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation. Et de préciser : « Mais à l’heure actuelle, aucune étude n’a mis en évidence de tels effets dans la population générale, exposée à travers l’alimentation courante ou les produits de santé. »  Après un rapport conjoint avec l’InVS et l’Afssaps (ANSM) en 2003 sur l’évaluation des risques sanitaires liés à l’aluminium, l’Anses a conduit plusieurs travaux concernant l’exposition des Français à cette substance via leur alimentation. La deuxième étude française de l’alimentation totale (EAT 2) montre ainsi que l’exposition moyenne de la population française à l’aluminium est estimée à 0,28 mg/kg pc/semaine chez les adultes et 0,42 mg/kg pc/semaine chez les enfants (de 3 à 17 ans).

Pour prévenir tout risque, il vaut tout de même mieux éviter certaines pratiques. « L’aluminium est un neurotoxique très puissant qui ne supporte pas la chaleur », expliquait en 2019 Philippe Pouillart, enseignant-chercheur en pratique culinaire et santé à l’Institut polytechnique UniLaSalle à Beauvais, interrogé par Madame Figaro. « C’est pourquoi, s’il est utilisé comme papier cuisson, il risque de transférer certaines de ses particules toxiques à la nourriture », poursuit-il. Pour vos papillotes, préférez au papier aluminium le papier sulfurisé, sans danger pour la santé du consommateur.

Il est également recommandé d’éviter de le mettre en contact direct avec la nourriture, notamment avec certains aliments qui favorisent le transfert des particules d’aluminium.