Connaissez-vous le 11e commandement du Décalogue capillaire : « Tu ne porteras point des cheveux longs après 50 ans, Dieu nous en préserve, après 60 ans ! » ? Toute blague à part, voir une coupe au-dessous des épaules après la cinquantaine est depuis toujours un spectacle assez rare. Les raisons en sont multiples et elles oscillent entre les facteurs objectifs et les préjugés imposés par la société contemporaine. Toutefois, les stéréotypes d’antan ne sont pas figés et on peut les soumettre au test du temps pour estimer s’ils sont toujours en vigueur. Voyons, donc, peut-on garder les cheveux longs après 50 ans et quelles sont les astuces pour faire fonctionner cette idée avant-garde, voire scandaleuse !

Pourquoi les cheveux longs après 50 ans étaient tabous ?

Soyons francs, ce n’est pas simplement parce qu’on a un certain âge qu’une coiffure est officiellement considérée comme interdite. La vérité indéniable est que nos cheveux changent avec le temps et, malheureusement, ce n’est pas d’habitude pour le mieux. Et ce n’est pas uniquement en termes de couleur dont on parle, car c’est également une question de structure capillaire.

Certes, on perd des pigments précieux, mais on manque aussi de la résistance, de la souplesse et ainsi de suite. Notre chevelure devient moins dense avec l’âge, elle pousse plus lentement et elle devient toujours plus susceptible aux influences extérieures. Par conséquent, les mèches fragilisées sont plus difficiles à laisser pousser, mais aussi à mettre en forme dans l’ensemble.

Ce sont les raisons principales pour lesquelles les dames de 40, 50 et 60 ans préfèrent des coupes courtes ou mi-longues qui sont, en règle générale, plus faciles à mettre en œuvre et à coiffer à la maison. Avouons-le, une pixie cut ou un carré wavy jusqu’à la mandibule peuvent avoir l’air bon même en sautant le brushing quotidien ! Sans même mentionner la coloration qui est obligatoire, ou presque, quand on parle de cheveux longs après 50 ans. Quoi qu’il en soit, les crinières abondantes ne sont pas tellement esthétiques quand on les laisse grises ou blanches, ce qui n’est pas du tout le cas avec les coupes courtes qui sont souvent même plus artistiques quand on les porte poivre et sel. Au moins si l’on ne veut pas adopter le look de sorcière même après Halloween …

Cheveux longs après 50 ans ? Oui, mais pas sans précautions !

Tous ces points étant assez importants, il est tout à fait possible de garder ses cheveux longs après 50 ans. Bien sûr, on doit premièrement connaître les astuces pour les faire fonctionner et s’inspirer de sauter le pas, non ? Par exemple, on doit certainement savoir comment entretenir les cheveux matures en bon état, sinon, il vaut mieux les couper. De même, peut-on choisir la bonne coupe pour telle ou telle texture chevelue, pour un visage carré, une forme ovale ? Dans les paragraphes et la galerie de photos à suivre vous découvrirez les réponses de toutes ces questions, mais aussi quelles sont les meilleures coiffures à adopter pendant la saison actuelle et à quelles colorations les appareiller pour rester dans le vent.

Les bons gestes pour prendre soin des crinières matures

En vieillissant, à cause des changements hormonaux, la santé de notre cuir chevelu peut empirer d’où la texture de nos poils peut changer radicalement aussi. Au fil du temps, les cheveux fins deviennent toujours plus délicats, les cheveux secs – de plus en plus rêches et cassants, les racines grasses paraissent plus huileuses, etc. En bref, les problèmes de cheveux ont tendance à s’aggraver et les résoudre nous semble extrêmement difficile, sinon franchement impossible.

Diminuer la fréquence des lavages

La première chose à entreprendre pour parer à ce type de problèmes est de reconsidérer combien de fois par semaine laver ses cheveux pour les entretenir en bon état. Le cheveu perd de son humidité naturelle avec l’âge et en le lavant plus souvent que nécessaire on ne fait que l’assécher davantage. Une solution simple consiste donc en réévaluer le nombre de lavages par semaine et l’abaisser autant que possible. Les cheveux longs après 50 ans ne doivent en aucun cas évoquer la paille, n’est-ce pas ?

Privilégier les traitements naturels

Une autre particularité à garder à l’esprit est que la plupart des shampooings sont à base de produits chimiques agressifs. Veuillez vous orienter plutôt à des produits maison contenant des ingrédients naturels qui nettoient délicatement le cuir et le cheveu. Cela vaut à plus forte raison si vous avez des cheveux très fins ou, pire encore, si vous souffrez d’alopécie. Plusieurs autres facteurs peuvent déclencher la chute des cheveux progressive chez les femmes, le stress étant l’un des plus courants.

Cheveux longs après 50 ans et stress ne riment pas

Faites donc de votre mieux de vous relaxer et essayez des thérapies et des tonifiants aussi naturels que possible. Par exemple, massez-vous le cuir chevelu avec une préparation de 4 cuillères à soupe de feuilles d’ortie piquante séchées et broyées que vous avez laissé infuser dans 1 litre d’eau bouillante pendant une dizaine de minutes. Ce type de rinçages aux herbes accompagnés de massages améliorent la circulation sanguine vers l’épiderme du crâne, stimulent la nouvelle pousse, renforcent les boucles existantes et les rendent plus brillantes.

Prêter attention à sa diète est primordial

Avez-vous entendu que la beauté extérieure commence par l’intérieur ? Alors, se procurer suffisamment de vitamines, zinc, sélénium, silice et iode est un autre point qui fait partie des indispensables si l’on veut avoir des cheveux longs après 50 ans. Au mieux, vous consommerez des aliments abondants de ces éléments, mais assez souvent, prendre des compléments alimentaires est également nécessaire. De toute façon, consultez votre médecin généraliste avant de recourir aux suppléments, surtout si vous prenez déjà des médicaments sur ordonnance.

Top coupes, coiffures et colorations pour cheveux longs après 50 ans

Savez-vous qui porte des cheveux longs après 50 ans, voire dans la soixantaine, tout en restant au poil ? Naturellement, il s’agit des célébrités hollywoodiennes qui arborent des crinières infinies et ce n’est pas seulement sur le tapis rouge ! D’accord, toutes ces femmes célèbres à ressources pratiquement illimitées ont une armée de stylistes derrière soi ce qui veut dire que maintenir une apparence impeccable ne leur pose aucun problème. Toutefois, on peut profiter de leurs coupes, coiffures et colorations comme source d’inspiration avant d’oser de laisser pousser ses propres cheveux de Raiponce. Alors, voyons ce qu’elles ont à nous offrir !

Au cours des dernières années, Madonna opte pour les longs cheveux blonds effilés

Demi Moore est devenue l’une des ambassadrices des longues ondulations noires

Sarah Jessica Parker choisit un balayage caramel pour ses jolies boucles rebelles

Tout le monde connaît Marcia Cross pour sa belle chevelure cuivrée dépassant les épaules

 

Comment porter des cheveux longs après 50 ans quand on est brunette comme Salma Hayek

Angelina Jolie a porté toute coupe au cours de sa carrière, mais elle reste fidèle aux longueurs

On mentionne Elle Macpherson et de longues ondulations blondes viennent immédiatement à l’esprit

Sandra Bullock, une brunette naturelle irrésistible qui change de style, mais retourne aux cheveux longs