Mère de deux enfants, Alessandra Sublet a réagi à une horrible tragédie, une tragédie qui transperce le cœur des millions de Français, celui de la disparition d’un professeur de Conflans, assassiné par un terroriste de 18 ans. En effet, les images de Mahomet en cause.

« Je n’ai pas les mots. Une pensé pour les proches de cet enseignant, pour ses collègues aussi. Qu’est ce que j’aimais quand mes profs prenaient certaines libertés sur le programme », a commenté la fascinante brune, qui rappelle ce soir sur TF1 avec la nouvelle saison de Mask Singer, où elle travaille en qualité d’enquêtrice.

« Ceux qui s’adaptaient à notre époque, ceux qui sans prise d’opinion nous amenaient a réfléchir sur la société. Défendons la liberté d’expression dans notre pays ».

Selon Le Parisien, le suspect qui a été étouffé est un dénommé Aboulakh A, 18 ans d’origine tchétchène et né à Moscou (Russie).

Sur la toile, il publiait régulièrement des photos à la gloire de « la Tchétchénie libre ».
Contrairement à ce qui était confirmé, il n’était pas fiché S. par contre, il a été angoissé en 2016 dans une affaire pour déchéance en réunion en 2016.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a aussi réagi à ce drame. « Un de nos concitoyens a été assassiné aujourd’hui parce qu’il enseignait, parce qu’il apprenait à des élèves la liberté d’expression, la liberté de croire ou de ne pas croire. Notre compatriote a été lâchement attaqué, victime d’un attentat terroriste islamiste caractérisé », confie Emmanuel Macron. Je veux dire ce soir à tous les enseignants de France ».