L’illustre cheffe cuisinière provenant de l’émission Top Chef a décidé de se confier sur une expérience terrifiante qu’elle a vécu alors qu’elle avait seulement quinze ans. En fait, elle est encore sous le traumatisme de ce drame qu’elle a vécu. En ce jour, elle tente toujours de se reconstruire. Pour ce faire, elle s’est appuyée sur sa passion pour la cuisine qui a été une véritable bouée de sauvetage pour elle.

Ce n’est pas évident, c’est même très dur, mais ils ne se rendent pas compte que ça peut partir d’un rien, et arriver à tout le monde. Lorsque j’ai revu les mecs au procès, ils avaient du remords, ils ont dit qu’ils ne se rendaient pas compte… Mais les hommes n’ont tellement pas l’habitude d’avoir des représailles », a-t-elle révélé durant une entrevue réalisée à Atabula.

Cependant, celle qui a participé à la saison 10 de TOP chef est parvenu à gagner son pari. Aujourd’hui est une cheffe cuisinière de renom et a ouvert un restaurant, baptisé « Datsha Underground », très prisé. La jeune cheffe lutte aussi contre le harcèlement et les agressions sexuelles. En fait, cette cause lui est particulièrement à cœur, puisqu’elle en a fait l’amère expérience quand elle était âgée seulement de15 ans.

Pendant qu’elle était encore une jeune ado innocente, Alexia Duchêne a vécu un véritable calvaire. En effet, elle a été violée par trois hommes. Aujourd’hui la jeune femme a décidé de briser son silence. C’est le cas notamment, d’un chef cuisinier populaire parisien qui est actuellement accusé pour avoir agressé des jeunes femmes sexuellement.

En effet, une opération boycott de son restaurant a été lancé sur la toile. Alexia Duchêne n’a pas hésité à répondre à cet appel au boycott. « Même sans attouchement ou quoi que ce soit, entendre des blagues lourdes tous les jours, à force, ça ne donne plus envie d’aller bosser », a-t-elle précisé sur la toile.

« Il faut en parler car, un jour, ces grands chefs tomberont. On ne voudra plus aller chez eux, parce qu’ils se comportent comme des merdes, et c’est à ce moment-là qu’on aura vraiment gagné », ajouta-t-elle.

« J’ai vécu des trucs pas hypercool dans les cuisines. Dans les cuisines de restos étoilés, les mecs qui te mettent la main au cul, qui te parlent mal… J’ai reçu des textos quand j’avais 15 ans, à 2h du mat, de mecs qui me disaient “Viens chez moi ce soir” et tout… », concluait la jeune femme qui a défendu les femmes victimes de ses odieux actes dans les restaurants.