À cause de sa séparation avec Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair a frisé le pire. Et s’elle est parvenue à s’en tirer, c’est grâce à son homme, l’historien Pierre Nora.

En effet, France Dimanche dans sa parution datée du 16 octobre rappelle sur la zone trouble traversée par la fameuse journaliste, en se fondant sur les révélations faites par son homme dans les colonnes de « Libération ».

En fait, elle aurait éprouvé du mal à vivre la fin de son histoire avec l’ex-patron du Fonds Monétaire International en 2012.

Suite au brisement de son couple, elle s’était enfoncée dans une forte dépression.

Dieu merci, elle a fait connaissance de Pierre Nora en même temps, et il est même parvenu à la sauver.

« Je l’ai tirée de la dépression grave qui la menaçait », a précisé l’historien. « Et si cet intellectuel à qui elle voue une profonde admiration la comprend si bien, c’est parce que lui aussi a connu des déboires sentimentaux », indique la publication.

« Elle m’a évité le pire, explique-t-il par ailleurs. J’ai été très amoureux d’une femme avec laquelle je ne pouvais pas vivre. Elle est morte il y a dix ans… ».

Par ailleurs, l’identité de cette dernière n’a pas été déterminée.