Dans la nuit du 30 au 31 août, les passagers d’un train de la ligne Dax à Bordeaux ont vécu une nuit cauchemardesque. En effet, après de multiples problèmes relatifs à la SNCF, les voyageurs de ce train ont dû dormir à l’intérieur dans des conditions vraiment exécrables. En effet, certains ont raconté cet accident et ont décrit un récit terrifiant.

En effet, certains voyageurs se sont couchés par terre, dans des conditions très délicates. Les voyageurs n’avaient aucune information sur cet incident et le temps de résolution de ce dernier. D’ailleurs, certaines mères se sont retrouvées sans lait à donner à leurs bébés. De plus , il n’y avait pas de plateau repas ou eau à disposition des voyeurs afin de pouvoir dîner.

« On nous annonce une arrivée sur Paris à 9h13 donc avec près de 20 heures de retard sur l’horaire initial. J’espère qu’au moins on va battre un record.

C’était l’enfer : plus de PQ, pas de bouffe, seulement une petite bouteille d’eau, il faisait chaud avec les masques et puis ils nous retenaient à bord alors qu’ils auraient pu nous faire sortir », », a livré un passager à nos confrères de FranceInfo.

Avant de poursuivre : « On n’avait pas d’info et on n’a pas eu de panier repas, tout avait été distribué au train d’avant, déjà en galère. Les gens au bout de six heures ont commencé à être vraiment très agacés. On ne comprend pas que ces caténaires ne puissent pas être réparées. Surtout la veille d’une rentrée ».

Dans le train, il y avait également la célèbre journaliste, Anne Sophie Lapix, qui est très remonté contre la SNCF. « J’aurais dû arriver à 16h21 hier et je suis arrivée à 12h30 aujourd’hui. Je n’ai absolument pas réussi à dormir. On a cru à chaque fois que l’incident ne durerait que quelques minutes […] On en riait même à chaque fois qu’on nous annonçait un nouvel incident », a déclaré la journaliste de France 2.

Et d’ajouter : « Au bout d’un certain temps, il y a eu un peu de stress, notamment de la part des familles. Il y avait énormément d’enfants extrêmement jeunes, qui ont commencé à s’exciter ou à pleurer ».