Après ses vacances de luxe au fort de Brégançon, Brigitte Macron et son époux ont repris le travail. Dès la rentrée, le couple présidentiel a attaqué les dossiers délicats et n’est pas épargné par les jaloux et surtout, à propos de la gestion de la crise sanitaire, qui continue à ravager tout sur son passage. Aujourd’hui on compte plus de 32 000 personnes emportées du covid-19, depuis l’arrivée de ladite épidémie en début d’année.

Afin d’éviter de créer la polémique, la première dame de France est attentive et épie tous les moindres faits et gestes de son chéri, qui aurait tendance à se laisser dilapider. En effet, l’heureuse maman de trois enfants fait en sorte qu’il arbore son masque de protection à chaque sortie à l’extérieur.

Dernièrement, durant une sortie officielle dans le Gers, dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, un habitant avait sollicité une photo auprès président de la république. Le chef de l’Etat avait refusé d’enlever son masque afin de prendre la photo, sur les conseils de son épouse, qui veut échapper à une nouvelle crise à travers le pays, qui risque de faire polémique.

« Si moi je ne donne pas l’exemple, je vais me faire rouspéter. Après, tout le monde va dire “on peut l’enlever” », a livré le président de la république, Emmanuel Macron, qui est épié de très près par son épouse. En fait, il est important pour Brigitte Macron, que son homme soit exemplaire et il ne doit surtout pas faire déroger à la règle.

Par ailleurs, l’ex professeure de français a accepté de se confier sur la difficulté du métier de « maman » au cours d’une entrevue livrée à nos confrères de « Elle ». « On ne dit jamais à quel point une jeune mère peut être démunie. Il faut pourtant en parler pour déculpabiliser les femmes », a relaté la femme du président de la république.

Avant de poursuivre : « j’étais devant la maternité en train d’attendre son papa pour rentrer à la maison, et j’ai voulu faire demi-tour, courir me réfugier à la maternité ». En effet, elle était horrifiée de ne pas être à la hauteur avec son môme. Une épreuve qui l’a beaucoup touchée.