Il faut admettre que la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement d’Emmanuel Macon a beaucoup fait jaser ces derniers jours. En effet, les critiques sont massives et ont entrainé une chute libre de popularité pour le chef de l’Etat, qui a effectué une rentrée extrêmement bizarre en raison de la progression du coronavirus qui s’est augmentée ces derniers jours.

Soulignons que depuis l’arrivée de l’épidémie de la covid-19 en Chine en novembre dernier, on décompte plus de 500 000 personnes péries du covid-19 dans le monde, dont 32 000 rien qu’en France. Surtout que depuis quelques jours, l’épidémie a l’air de se propager plus dans l’hexagone et a atteint le seuil critique de 20 000 cas d’infections par jour. En effet, le gouvernement a décidé de déclencher un couvre-feu dans huit grandes agglomérations.

Devant une conjoncture sanitaire et économique très délicate, Emmanuel et Brigitte Macron ont profité de leurs vacances d’été afin de se ressourcer. Un voyage au Fort de Brégançon dans le Var, que le couple présidentiel attendait avec impatience. Pour preuve, les amants ont été repérés s’errant le long de la plage ou se rendant à la pizzéria du coin, comme un couple lambda, qui avait besoin de se détendre après un début d’année très délicate.

« Ils ont commandé des pizzas et sont restés deux ou trois heures, en toute simplicité. Ils ont passé un moment sympathique et ont été très agréables avec l’ensemble du personnel, comme à leur habitude. C’est toujours un plaisir de recevoir le Président et son épouse », a confié Geneviève Jouet, la gérante du restaurant ‘Sirènes’ auprès du journal Var-matin.

Avant d’ajouter : « Ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit le président. Même s’ils n’avaient pas émis le souhait d’être à l’abri du monde, nous avons voulu respecter leur tranquillité. Nous étions quasiment complets et pouvions accueillir jusqu’à 200 personnes. Nous ne voulions pas qu’ils soient dérangés, mais tous les clients ont respecté l’intimité du couple ».