La femme du président de la république, vient de frapper encore avec la publication d’une photo sur la toile, qui n’a laissé personne indifférent. Et en gros on peut dire que les commentaires des cybernautes ont afflué.

En effet, depuis plus de deux décennies, le couple présidentiel vit un amour parfait. Néanmoins, durant la précédente fête Nationale, une photo prise durant la cérémonie est postée sur la toile. On pouvait y voir Brigitte Macron avec un visage gonflé.

Alors, sur la photo, Brigitte se trouve donc en public et paraît transformée. Une photo qui a heurté les cybernautes et a créé un tsunami de commentaires et d’interrogations. En effet, la plupart ont voulu savoir la raison pour laquelle est paressait si différente.

Alors, chacun y est allé de son interprétation sur la toile, puisqu’il n’y a pas longtemps, on se souvient que l’ex première dame, Carla Bruni, avait fait aussi son apparition en public avec un visage montrant le même type d’anomalie que celui de Brigitte Macron. À cet instant-là, les deux femmes venaient de passer une soirée ensemble dans un restaurant de Paris.

En effet, la publication Closer avait alors partagé cette photo sans fournir plus de détails. Néanmoins, un de ses potes a précisé que l’ex reine des podiums avait usé du botox, cette toxine qui permet de réduire les rides du visage. Apparemment, la femme du président de la république, Brigitte Macron aurait recouru au même procédé.

Par ailleurs, plusieurs magazines ont aussi évoqué une opération du visage que Brigitte Macron aurait subie en 2019. En effet, la première dame s’en serait remise aux mains d’un spécialiste avec qui elle « partagerait une certaine passion de voltaire ». En fait, cette opération n’a jamais été confirmée par la principales concernée.

Toutefois, elle a bien avoué l’opération à laquelle elle a dû faire face il y a quelques jours, juste avant son passage à Londres. «

Au dernier moment, j’ai eu un souci ophtalmique. J’ai dû me faire opérer. J’ai dû dire que je faisais cette opération des yeux », a-t-elle déclaré chez nos confrères de FranceInfo.