L’angoissante nouvelle est arrivée, il y a juste quelques jours. En effet, l’ex homme de Brigitte Macron, André-Louis Auzière est mort. (…). C’est le magazine Paris Match qui a révélé la nouvelle, après une entrevue réalisée avec la fille de Brigitte Macron, Tiphaine Auzière. Toutefois, son décès ne remonte pas d’aujourd’hui. En fait, il aurait tiré sa révérence en décembre 2019, mais son clan a choisi de taire le secret.

« Mon père est mort, je l’ai enterré le 24 décembre dernier dans la plus stricte intimité. Je l’adorais, c’était un être à part, un anticonformiste qui tenait plus que tout à son anonymat. Il faut le respecter, » a déclaré Tiphaine Auzière. Une situation qui a engendré une forte polémique. En effet, pourquoi avoir conservé le secret durant un an ?

En effet, Brigitte Macron, qui était à ce temps-là professeure de français rencontre André-Louis Auzière durant son passage chez des amis en communs. En effet, ils ont un vrai coup de foudre l’un pour l’autre et vont très rapidement s’unir et de fonder leur clan. En fait, ils s’unissent le 22 juin 1974 et quelques années après, ils auront trois enfants : Sébastien, Laurence et Tiphaine.

Par ailleurs, le couple se trouve dans une certaine monotonie. En effet, Brigitte Macron a le sentiment « coincée » dans ce mariage sans frémissement. En effet, elle continue à enseigner et un de ses élèves va se distinguer. En effet, celui qui est maintenant, son homme Emmanuel Macron, va lui dire qu’il est fou amoureux d’elle. Au début, elle rejette cette liaison périlleuse, cependant elle finira par écouter son cœur …

Face a l’horrible nouvelle, la première dame de France a dû conserver son sourire radieux puisqu’elle accueillait là la femme du président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Les Olmèques et les cultures du golfe du Mexique », qui s’est déroulé le 9 octobre au Musée du quai Branly. De par son nouveau rôle, Brigitte Macron a déclaré qu’elle ne ferait aucune déclaration sur la mort de son ex épouse. Néanmoins, elle a accepté de se livrer de sa fonction de première dame de France.

« C’est une fonction élitiste qui sous-entend qu’il y a des femmes de premier et d’autres rangs. Je ne me sens pas Première dame, c’est la traduction d’une expression américaine, une périphrase dans laquelle rien ne me plaît. (…) Je ne me sens ni première, ni dame », a déclaré Brigitte Macron.