Dégoutée par la violence dans le monde politique, Brigitte Macron croyait que son homme, Emmanuel Macron, quitterait le monde de la politique. Mais elle aurait été trompée.

Juste avant de se présenter à la présidence de la république, Emmanuel Macron et sa femme avaient un projet personnel, celui de se lancer dans le privé.

Il faut dire que sa stratégie consistait à lancer un cours sur le « réformisme en Europe » à Londres et Berlin, mise en place d’une start-up dédiée à l’enseignement sur Internet avec les incontournables Ismaël Emelien et Julien Denormandie (futurs conseiller spécial élyséen et secrétaire d’État) », spécifiait la biographe de la première dame, Maëlle Brun, dans son œuvre « Brigitte macron l‘affranchie. ».

Mais au finish, Brigitte Macron aurait été trahie. Car elle n’a rien vu venir. « Il va replonger ! », clamait-elle ce jour-là, face à Xavier Niel et Delphine Arnault ».

Et elle serait sur le point d’être dupée pour une deuxième fois car son homme voudrait briguer un deuxième mandat, comme il l’a fait comprendre dans son interview à Brut, vendredi.

« Peut-être que je ne pourrai pas être candidat, a-t-il concédé. Peut-être que je devrai faire des choses dures dans la dernière année, les derniers mois, parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je sois candidat. ». Et d’ajouter de manière codée: « Je n’exclus rien. »