Il y a peu, la chanteuse et comédienne retraitée s’est manifestée au cours de son passage dans l’émission animée par Laurent Ruquier avec des propos taclant les abus policiers. En effet, cette dernière a déclaré qu’en tant que personne issue de la minorité, elle se sentait en insécurité face à une police partisante de plus en plus de bavure.

Il faut dire que cette déclaration n’est pas arrivée dans l’oreille d’un sourd. Alors, plusieurs membres du gouvernement se sont apposés aux propos de l’artiste et ont très rapidement évoqué une stigmatisation. En effet, la chanteuse qui est engagée a déclaré qu’elle assumait parfaitement ses propos.

En effet, plusieurs personnes lui en ont voulu d’avoir prononcé de tels propos négatifs, alors qu’elle ne montre « aucun statut officiel ». Pour preuve, Cyril Hanouna, animateur de l’émission « Touche pas à mon poste », animée sur C8 n’a pas hésité à lancer une pique en direct de son émission. En effet, nous pouvons dire que ses propos ont été très mauvais.

« Camélia Jordana je ne savais même pas qu’elle existait encore. On marche sur la tête (…) Je n’ai rien contre elle je ne la connais même pas mais Camélia Jordana, elle a vendu 3 disques dans sa vie, je suis désolé c’est qui Camélia Jordana ? Je croyais que c’était une fleur », avait déclaré à ladite époque le trublion de C8.

Par ailleurs, dernièrement la fameuse chanteuse a livré une entrevue à nos confrères du Parisien, à l’occasion de la promotion, « Parents d’élèves », comédie familiale réalisée par Noémie Saglio. En effet, Camilia Jordana y joue aux côtés de Vincent Dedienne, mais également à Oscar Pauleau, et Alix Poisson.

Par ailleurs, la chanteuse a aussi exprimé son opinion sur le controversé Roman Polanski. « J’ai été choquée. C’est choquant, non ? », a déclaré la star au sujet des Césars, qui ont soulevé une forte polémique en France. En effet, elle a aussi précisé qu’elle était satisfaite de la proposition de Corinne Masiero qui a exigé à ce que Adèle Haenel soit la prochaine présidente de la prochaine cérémonie.

« C’est chic. Je trouve ça très classe de la part de Corinne Masiero. Et au moins, le symbole serait clair », a-t-elle précisé. Avant de poursuivre : « Ce que je fais ou dis fait partie de moi, m’accompagne, de manière consciente ou non. Y compris quand je choisis un rôle, que j’écris une chanson ou même que je décide quel film je vais voir ».