La duchesse de Cornouailles a été l’unique membre du clan royal qui aurait très bien reçu Meghan Markle. En effet, elle lui aurait même prodigué quelques conseils importants dans le but de lui faciliter son intégration au sein de Buckingham Palace.

En effet, Camilla Parker-Bowles ayant elle-même connue la persécution au sein du clan royal, était certainement la mieux placée afin de conseiller l’épouse du prince Harry. Sauf que, Meghan Markle ne trouva pas important d’utiliser ses cosignes, alors que rien ne fût facile pour elle au moment d’entrer dans le cercle royal.

En fait, compte tenu du fait surtout de son statut de divorcé mais aussi d’actrice. La reine Elisabeth II ne souhaitait pas que son petit-fils épouse Meghan Markle. Seule l’épouse du prince Charles aurait joué un grand rôle en réduisant les conflits autour de cette union. En effet, elle lui a aidé. « Elle a été très sensible à Meghan Markle et lui a apporté son soutien », a confirmé un proche du clan royal dans le Mail on Sunday.

Cependant, Camilla Parker-Bowles organisait régulièrement des déjeuners durant lesquelles elle conviait la duchesse de Sussex pour la mettre le plus tranquille possible et lui donner des conseils. (…) . Durant son mariage avec le prince Charles après le décès de Lady Diana, alors que la famille entière était contre elle.

En effet, non seulement puisqu’elle était elle aussi divorcée. Mais aussi parce que quand la princesse Diana était encore en vie, elle était déjà mal aimée. Elle avait l’impression alors indirectement de semer la zizanie entre la défunte princesse et le prince Charles, fou amoureux d’elle. Cependant, la duchesse de Cornouilles a persévéré. Et à ce jour, elle mène une vie calme dans le bras de son amour de jeunesse.

Par ailleurs, Camilla Parker-Bowles avait ainsi conseillé à la maman d’Archie de persévérer comme elle. Elle lui préconisa exactement de se « concentrer sur le positif » afin de « surmonter la tempête ». Mais comme le confiait ce proche dans le Mail on Sunday, « Meghan ne l’a pas écouté ».

Au contraire Meghan Markle n’a fait que s’agripper à tout ce qu’elle subissait. Au point où, fatiguée, elle a préféré abandonner le clan royal avec son époux et le petit Archie.