Après avoir redouté le pire pour son chéri Nicolas Sarkozy qui pourrait faire la prison, Carla Bruni serait cette fois-ci apaisée. En fait, l’ex-président de la république est en superbe forme. Il se porte bien.

D’ailleurs, il s’était retrouvé au top dimanche dernier en Côte d’Ivoire, a souligné Le Parisien, qui cite quelques propos rassurants de son entourage.

« Je l’ai connu accabler mais, là, je l’ai trouvé normal. Il m’a parlé de politique », a livré une pote, qui l’avait au téléphone juste après l’audience. En fait, l’ex-président de la république comparaissait pour motif de corruption et trafic d’influences.

« Rien à voir avec la période Clearstream, un coup monté contre lui par
sa propre famille politique. Là, il n’est pas enragé », ajoute-t-elle.

Et de confirmer que l’époux de Carla Bruni a été ravi du déroulement du procès, et une consigne a été donnée à ses proches. Il ne faut notamment pas crâner dans les médias, « alors que le jugement doit être rendu le 1er mars ».

« Il était content des avis que les uns et les autres lui ont faits. A travers
le téléphone, je voyais le sourire du requin », a lâché un intime.