Il y a quelques mois de cela, le Covid-9 était frappé de plein fouet notre pays. Pour freiner la propagation de ce virus fichu qui menaçait de complètement saturer nos hôpitaux, il fallait donc réagir.

Alors, la solution a été confiner de globale la population pour une période indéterminée. Au finish, c’est pendant plus de deux mois que les français ont dû être isolés de manière forcée chez eux.

Si cela a forcément impacté sur le moral, il faut dire que cela a aussi eu une grosse influence sur l’économie. En effet, pour faire appliquer les consignes de sécurités et devant la pénurie de matériel de protection, beaucoup d’entreprises ont fermées.

En plus, certains endroits précis tels que les restaurants, les bars et les lieux de culture ont aussi dû boucler leurs portes pendant une longue période que le reste en raison de ladite épidémie.

Dès lors, il y a un désastre économique se profile à l’horizon dans notre pays. Alors, pour essayer de protéger les emplois, le gouvernement a jugé bon de recourir à la stratégie du chômage partiel qui a aidé 40% des salariés du pays.

Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron se sont rapprochés
Cependant, le gouvernement ne s’est pas focalisé seulement sur cette mesure. En effet, il fallait donc mettre en place un plan d’action tant français qu’européen pour juguler cette crise économique qui était presque inévitable.

Par conséquent, le président a décidé de faire appel à Nicolas Sarkozy pour que ce dernier lui fasse profiter son expertise fort de son expérience de la crise économique massive à laquelle il avait dû affronter en 2008.

Actuellement, Emmanuel macron est en vacances au fort de Brégançon, néanmoins il rester toujours studieux. En effet, d’après le magazine « Closer », il y aurait une forte chance qu’il convie le couple Sarkozy en vacances non loin afin de ficeler le plan de relance économique.

D’ailleurs, le magazine est allé encore plus loin en précisant qu’Emmanuel Macron pourrait aussi inviter Angela Merkel au fort de Brégançon quelques jours dans le but lui apporter de l’aide en ce sens.