Carla Bruni réplique de façon intelligente aux allégations de divorce auxquelles elle est l’objet.

En effet, ils sont minoritaires ceux qui au début ont cru à la longévité de son couple avec l’ancien président de la République. Et pourtant, douze ans après, Carla Bruni et Nicolas Sarkozy sont toujours amoureux et constitue un couple heureux qui a l’air aussi solide. Quand bien même les allégations sur une éventuelle rupture de la chanteuse et le père de sa fille ne cessent pas…

En fait, si l’ex mannequin préférerait que son époux quitte définitivement de la scène politique, elle ne l’abandonnerait pas pour autant. « Les gens ont imaginé que je n’étais intéressé que par sa position. Ce qui est saugrenu », a confirmé Carla Bruni. En fait, elle a connu Nicolas Sarkozy lorsqu’il est président de la République et venait de quitter son femme Cécilia, partie avec un autre.

« C’était un grand honneur et un grand moment de ma vie, mais on ne peut pas dire que c’était ça qui m’attirait », a poursuivi la chanteuse dans les colonnes de Paris Match. Après les enregistrements en studio, Carla Bruni se focalise maintenant à la promotion de son nouvel opus dont le lancement officiel est programmé pour le 9 octobre prochain, et sur lequel elle a officié pendant longtemps car en 2018, elle déclarait dans les colonnes de Paris Match avoir près de 250 notes dans son téléphone avec des extraits de chansons à mettre en forme.

Par ailleurs, c’est aussi le premier en français depuis Little French Songs, son quatrième disque lancé en 2013. Dans ce dernier album, Carla Bruni rend hommage à son époux, le père de sa petite Giulia, à qui elle a dédicacé quelques chansons. En effet, le Garçon triste est l’un de ceux qu’elle lui a réservé et dont elle a bien voulu aborder dans les colonnes de Madame Figaro.

Je crois, moi, que les personnes qui vivent dans cette espèce d’énergie comme lui, dans cette espèce d’incandescence, toujours en action, toujours dans un mouvement, ne peuvent pas s’arrêter et s’approcher de leur tristesse en fait, car elle leur serait fatale. On ne les imagine jamais dans leur tristesse, dans la mélancolie ou la nostalgie », a révélé Carla Bruni, avec émotion. « On dirait qu’ils transforment toutes les tristesses en une envolée. C’est ainsi que j’ai écrit Le Garçon triste pour lui. C’est ce que je sens et ce que j’aime chez lui. Il est le contraire de ce qu’il semble être », a-t-elle poursuit.

Cependant il y a également cette autre chanson, Les séparés, qu’elle a écrit pendant que Nicolas Sarkozy effectuait un voyage professionnel d’une durée d’une semaine. « Est-ce parce que je suis de plus en plus sensible, est-ce là mon goût du romanesque ou mon goût italien du drame ? J’ai écrit comme s’il était parti depuis des mois ! », a-t-elle déclaré.