Carole Bouquet se souvient de sa relation avec Gérard Depardieu. En effet, dans le magazine Vanity Fair, elle livre des confidences osées à ce sujet.

À en croire le magazine, leur relation est tirée d’une belle amitié. En fait, Carole Bouquet et Gérard Depardieu se sont croisés en 1979, durant le tournage du Buffet froid. « J’avais une tendresse immense pour cetami et une admiration infinie pour cet acteur. Gérard était pour moi quelqu’un d’une puissance de jeu inégalée », a-t-elle livré.

En effet, l’actrice a ensuite révélé comment son regard sur « le personnage Astérix en forme humaine » a changé. « Puis, un jour, il vivait seul, il s’était séparé, il aimait venir chez moi me raconter ses histoires… J’étais seule aussi, je venais d’avoir mes 40 ans…

Et je me mets à le regarder autrement. D’un ami merveilleux, je l’ai regardé comme un homme ».

Ensuite, les deux acteurs ont vécu leur amour au vu et au su de tout le monde. Malgré qu’ils soient en ce jour séparés, ils demeurent toujours de « bons amis ». Et beaucoup sont même étonnés de les voir en bonne relation. D’ailleurs, « Ici Paris » relate que Carole Bouquet aurait du mal à oublier son union avec Philippe Sereys de Rothschild. Raison pour laquelle elle n’arrive pas à rompre le pont avec Depardieu. Mais d’après celle qui figurera à l’affiche de la série de TF1 Grand Hôtel, « Je ne « désaime » pas les gens que j’ai aimés profondément », révèle-t-elle à Vanity Fair.

Cependant, Carole Bouquet attristée pour le cas de son vieil ami, à cause de l’handicap avec lequel il vit actuellement. En effet, Gérard Depardieu souffre d’une blessure grave sur un genou. Nonobstant la douleur, l’acteur garde son bon moral. D’ailleurs, Pierre-François Martin-Laval (Pef), le réalisateur, l’a confirmé dans le Parisien.

Alors, lors du tournage, Gérard Depardieu était totalement décompressé. « Il s’est mis à faire le couillon, à péter… Moi, ça faisait mon bonheur, mais les gens de l’équipe étaient un peu choqués », a relaté Pef. (…). « Il faisait même les 150 mètres qui séparaient le plateau de la cantine à scooter. Il emmenait des gens derrière lui et il se garait devant son assiette ! », poursuivait le réalisateur.

Durant le Festival Lacoste, auquel il était confié ce 15 août pour chanter certaines chansons de Barbara, Gérard Depardieu s’est montré enjoué comme à son habitude. Il a taclé à plusieurs reprises Patrick Bruel qui, comme lui, est un grand fan de Barbara. En effet, l’acteur a aussi mentionné sa blessure au genou, mais comme s’il s’agissait juste d’une écorchure. « J’ai un genou qui va péter, ce n’est pas grave, the show must go on ! ».