En tant qu’ainée des Grimaldi, Caroline de Monaco aurait exercé une forte pression sur sa belle-sœur, Charlène de Monaco. La raison est déterminée indirectement.

En effet, elle lui aurait prescrit d’apprendre le français, quelques mois juste après la célébration de son mariage avec le prince Albert de Monaco. Cependant, elle ne serait jamais arrivée. Alors, une décennie après cette union, Charlène de Monaco ne serait pas toujours en mesure de bien manipuler la langue de Molière. En effet, l’an dernier, elle avait cependant prononcé un petit discours, dans le cadre de rendre hommage au prince Albert, qualifié de « prince de mon cœur ».

En réalité, cette allégation est propagée par le magazine « Intimité Dimanche », qui a réservé un dossier très complet à la défunte princesse Grace, la mère de Caroline de Monaco. Un modèle à suivre pour Charlène de Monaco.

« Leurs trois enfants ont tous parfaitement bilingues car la princesse Grace, mère très présente, pour ses enfants, leur a largement transmis sa langue maternité, tout en maitrisant le français à l’extérieur.

C’est l’issue de son mariage qu’elle a appris la langue officielle de la principauté en trois mois ».

Alors, ce serait cet exemple que Charlène de Monaco se serait vue imposée par sa belle-sœur.