Le magazine « Public » offre sa Une à la fameuse chanteuse canadienne. En effet, elle se livre alors dans les pages du magazine sur son état mental actuel. En fait, elle serait au fond du trou, surtout après la disparition de son époux René. Célèbre pour avoir dénicher Céline Dion, il deviendra par la suite son manager, avant de la marier en 1994 à Montréal et de lui offrir plusieurs gosses.

Si la mort de son époux et manager avait profondément touché la chanteuse, elle confie à ce jour être à nouveau terriblement chagrinée. En effet, elle aurait révélé au magazine Public « Je ne vais pas bien », des dires intimes sur son état qui n’hésiteront pas d’angoisser ses plus grands fans. Il faut dire que l’année qui vient de finir a été très délicate pour Céline Dion. En effet, la crise du Covid-19 a clairement chamboulé sa carrière comme l’ensemble des chanteurs et chanteuses qui ont dû décaler leurs concerts et même parfois repousser le lancement de leurs disques sur le marché.

En outre, de cette horrible crise sanitaire, la chanteuse a vécu cette année, un événement des plus dramatique : la disparition de sa mère. En effet, la publication indique que Céline aurait été en plus lâchée par son fils René-Charles, en plein milieu de ce temps très angoissé. En effet, les événements malheureux se multiplient dans la vie de la chanteuse. Après l’abolition de sa tournée et la destruction de son ancienne résidence, elle doit désormais affronter la disparition de celle qui l’a enfanté. En effet, sa maison d’enfance vient aussi d’être cassée par la municipalité, après que les fondations de la maison ont été diagnostiquées bien trop faible.

À part le fait de vivre ces différents traumatismes, Céline Dion a dernièrement parlé de sa colère face au nouveau long-métrage de Valérie Lemercier. Dans son long-mélange réservé à la vie de la chanteuse, elle résume les différents évènements qui ont touché sa carrière. En effet, elle parle clairement de sa liaison d’amour avec René : des images qui doivent être tout spécialement délicates à voir pour Céline.

En effet, elles lui faits remémorer en réalité son amour décédé, avec qui elle a partagé non seulement des heures de travail mais également des heures de vie, au quotidien. En effet, le film sera lancer sur logiquement dans les cinémas le 18 novembre, si la crise du Covid-19 le permet et si Céline Dion change d’opinion quant à son aval donné pour la réalisation d’un tel film !