Ces dernières années ont été vraiment tristes pour la diva canadienne, Céline Dion, qui est parvenue à vendre plus de 200 millions d’albums de par le monde. En effet, la star a été aux prises avec la mort de son époux en 2016, René Angélil (…). Son décès a ruiné la chanteuse, qui croyait qu’elle ne s’en remettrait jamais. En fait, cette dernière a vraiment maigri les mois qui ont suivi la disparition de son mari.

En effet, ses dernières heures de vie ont été très délicates. « Il ne peut pas utiliser sa bouche, il ne peut pas manger, alors je le nourris. René a eu une sonde d’alimentation. Je dois lui donner à manger trois fois par jour et je le fais-moi même », a livré Céline Dion au sujet de son feu mari.

Alors que Céline Dion sortait à peine la tête de l’eau, en début d’année, elle a encore été frappée par la mort de sa mère, Thérèse Dion, emportée à la suite d’un combat avec contre un cancer. Il faut dire que les deux femmes étaient très soudées. Alors, ce nouveau décès a affaibli Céline Dion…

Cependant, le magazine people Ici Paris a réservé un dossier sur la chanteuse internationale et donne des nouvelles surprenantes. En effet, la star serait heurtée après avoir appris qu’elle avait une jumelle que ses amis lui ont toujours caché. Surtout qu’elle était vraiment proche de sa mère et cette dernière ne lui a jamais révélé, même lorsqu’elle était sur son lit de mort. Une situation qui a fortement troublé Céline Dion …

Par ailleurs, c’est dans l’émission Quotidien proposée sur TMC, que Yann Barthès a dévoilé l’existence d’une sœur jumelle. « C’est dingue. On n’arrête pas d’en parler. C’est génial ! », a précisé l’illustre présentateur qui a cité le prénom de ladite jumelle cachée, qui se nommerait Aline.

Néanmoins à l’intérieur du journal, on apprend que l’existence de la jumelle est bien là. En fait, c’est une purement une vue de l’esprit ! imaginée pour les besoins d’un long-métrage réalisé par la talentueuse actrice et réalisatrice, Valérie Lemercier. Il faut dire que la ressemblance est saisissante. Pour preuve, la réalisatrice est sortie de son silence sur ce film.

« Il n’y aucun cynisme. Je suis très premier degré. Céline, je l’adore et je ne me moque pas d’elle. Ça fait trois ans qu’on prépare ce film dans l’ombre. J’ai toujours beaucoup écouté Céline et quand j’ai vu les obsèques de René, j’ai été très touchée par ses pas sans lui », a relaté Valérie Lemercier. Le film sera projeté en salle le 18 novembre prochain en France.