Christophe Castaner avait l’air très mal à l’aise à cause d’une question d’une journaliste lui évoquant une tragédie clanique, celle du suicide de son père.

En effet, comme l’évoque Gala, l’ex ministre de l’Intérieur était reçu dans France Info, où il a été question des mesures sanitaires arrêtées par le gouvernement.

En fait, Salhia Brakhlia, qui travaillait à la rédaction de Quotidien, le talk-show de « Quotidien » sur TMC, l’ex protégé d’Emmanuel Macron a été questionné sur les consignes du Conseil scientifique sur les organisations des fêtes de fin d’année. En effet, les contacts avec les personnes à risque, précisément les personnes âgées devraient être considérablement limité. En effet, Salhia Brakhlia pose la question au Président du groupe LREM à l’Assemblée nationale s’il allait rendre visite à ses parents. Un gros malaise, a écrit Gala.

« Je n’ai plus de grands-parents, ni de parents », a-t-il précisé, en soulignant que les consignes du gouvernement ne sont pas des ordres mais des consignes. Le père de Christophe Castaner s’est suicidé à cause de la mort de sa femme emportée par un cancer.

Alors, l’ancien ministre de l’Intérieur en avait déjà évoqué dans « M, le Mag.

« Quand ma mère était vivante, il l’emmerdait. Morte, c’est lui qui s’emmerdait. Il broyait du noir. Il voulait en finir. Nous en avons souvent parlé ensemble.

Je n’ai pas cherché à l’en dissuader. Un soir, il est passé me voir une dernière fois. Je lui ai dit : « Quoi que tu fasses, ta décision sera la bonne. » En partant, il m’a dit : « A demain ». Il s’est suicidé dans la nuit avec la morphine qui servait à soulager sa mère, décédé des suites d’un cancer en 2010.