Christophe Lambert est suspecté d’entretenir une relation qui va au-delà d’une relation amicale avec Mylène Farmer.

C’est le buit de couloire que des nombreux médias alimentent. Ni Christophe Lambert, ni Mylène Farmer n’ont réagi sur le sujet. L’acteur et producteur travaille a present sur sa nouvelle comédie musicale. Durant un entretien accordée à Ici Paris pendant lequel il s’exprimait sur la coproduction, il a accepté par la même occasion de parler sur son passé.

Sa nouvelle œuvre musicale s’intitule « Pirates : Le destin d’Evan Kingsley ». Il s’agit d’un spectacle conçu particulièrement pour les enfants, mais qui convient aussi d’être vu en famille. La comédie musicale Pirates est à l’affiche des folies bergères, les mercredis, samedis et dimanches. Durant les vacances de la Toussaint, du 18 octobre au 29 novembre 2020, les enfants auront encore plus de rendez-vous avec Pirates.

Ce mercredi 16 septembre, Christophe Lambert a accordé un entretien à Ici Paris le cadre du lancement de la dite comédie musicale.

Entre plusieurs nouvelles concernant cette dernière, il a fait quelques révélations sur sa solitude durant son enfance, son rêve de devenir acteur est enfin réalisé, et son ancienne addiction à l’alcool.

L’ex de Sophie Marceau a dévoilé que son désir d’être comédien est né durant sa super performance dans un extrait du « Jeu de l’amour et du hasard » tandis qu’il n’avait que 12 ans. Ayant réalisé son rêve, l’acteur motive chacun à persévérer. « Quand on a un rêve, il faut essayer de tout faire pour l’aboutir et ne jamais baisser les bras malgré les embûches qui se mettront en travers du chemin », a-t-il conseillé.

Christophe Lambert s’est aussi livré sur la solitude vécu lorsqu’il était encore enfant. Il a indiqué qu’il a trop souffert de l’absence de son frère avec qui il a été séparé très tôt, et son père qui était toujours en voyage. Egalement, la seule personne souvent présente était sa mère. Il a confirmeé avoir « été élevé par des filles au pair et un peu par [sa] mère ». Le comédien a également mentionné le manque d’attention de son père. « Ma mère le [Je t’aime] disait beaucoup mais pour mon père, né en 1910, la preuve d’affection c’était une accolade », a-t-il raconté. Il confirme néanmoins de ne pas en vouloir à ses parents.

Pour ne plus refaire les mêmes erreurs de ses parents, Christophe Lambert s’est assuré d’avoir une relation très complice avec Eleanor, sa fille. De plus cette relation qui lui a permis de d’arrêter avec l’alcool. « Je n’ai pas voulu lui faire porter le poids de mon addiction sur les épaules. L’amour que j’ai pour ma fille, et celui qu’elle a pour moi, a été le déclic », indiquait-il.